[Quête] La revanche morbeline

Toutes les quêtes du jeu.
AVot'Service
Petit joueur
Messages : 28
Inscription : 16 déc. 2016 20:39

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par AVot'Service » 14 juin 2017 22:35

Admin Kaptain Ork

Kaptain en avait ras le casque aussi.

Bon moi c est pareil, j ai pas que ça a faire!!! Alors si c est oui vous alignée la monnaie, sinon je vous laisse à votre ou jamais partie et je me barre.

Entre temps pour s occuper, on va défoncer le chien fou qui nous attaque.

Gradurk

*Tout le monde discutait discrètement. Gradurk s’était éloigné pour lire le petit parchemin qu’il avait reçu un peu plus tôt. Il le relu plusieurs fois, ses sourcils se rapprochant de plus en plus l’un de l’autre à mesure qu’il essayait de comprendre.
Puis lâchant un soupir il s’approcha de Wetina et des autres, l’air un peu fautif et après un " Hum.. Hum.." il murmura quelque chose qui pour une oreille indiscrète placée pas trop loin aurait pu être.*


" Excusez-moi... j’ai contacté quelqu’un sans vous le dire .. J’sais pas si ça a un sens pour vous mais moi je n’y comprends rien."

Et il leur tendit le morceau de parchemin.
AVot'Service
Petit joueur
Messages : 28
Inscription : 16 déc. 2016 20:39

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par AVot'Service » 14 juin 2017 22:55

Les aventuriers attaquent par surprise les esclavagistes.


admin Kaptain Ork

Bande de traître. Arrêter ça ou vos taupes vont mourir. Ça comment par Taupe-loup enchaînée (n° 6918743). Dite lui adieu... Les autres vont suivre si ça continue ...


Wetina Gliono

*Sentant une certaine cupidité chez le kaptan, Wetina tente une manœuvre pour sauver la taupe"

- Réfléchissez à toutes ces pièces sonnantes et trébuchantes que vous pourriez y perdre.
Puis cette pauvre taupe n’a rien demandé !

________________
admin Kaptain Ork

N ayez crainte ! Le prix de la taupe augmente à mesure qu elle disparaisse! Les 3 survivantes seront au même prix que les 4! Et vous pourrez vous brosser pour les pins!!!

A moins que vous ne reculiez bien sure ...


Gradurk

*Occupé à combattre Gradurk n’avait pas spécialement prêté attention au Kaptain Ork et aux propos de Wetina. Ce n’est que quand il eu un moment de répit qu’il tourna la tête vers les taupes captives. Machinalement il les compta, une, deux, trois et...*


" Non! Non! ce.. ce n’est pas... Mais non! ASSASSIN! Cette taupe ne vous avais rien fait. Ni celle que vous avez laissé en sang. Mais arrêtez vous êtes complètement fou, qu’est-ce que cela va vous apporter de décimer les dernières taupes?"


Pris d’une soudaine illumination il s’adressa directement aux taupes. Sans trop savoir ce qu’il disait

" Ce n’est pas possibles vous n’étiez pas que quatre survivantes ? On vous aurait vu lors du combat contre le roi des Taupes. On vous aurait amené en sécurité comme..."
*Il s’arrêta soudain conscient d’avoir sans doute commis une bévue à trop parler. Espérant que cela passerait inaperçu il reprit*

" Où ces orks vous ont-ils capturé, en reste-t-il d’autres ?..."

*Il n’alla pas plus loin entendant un bruit sur sa gauche il eut juste le temps de tourner la tête avant de s’effondrer de douleur. Il ne tenta pas de se relever, tira une flèche sur la caravane plus par réflexe qu’autre chose puis il se concentra fortement et pria à voix basse son dieu de lui venir en aide, observant avec étonnement l’étrange guérison des blessures superficielles*


Adawynn d’Albonie

Voyant une deuxième taupe prête à périr sous les coups des orks, Adawynn bondit dans la mêlée, sans réfléchir, et se mit à assembler les runes pour projeter la taupe blessée hors du champ de bataille.
À sa grande surprise, sa premiere tentative fut couronnée de succès.


Cours vers le dispensaire, hurla-t-elle à la taupe qui s’éloignait, esperant que le choc romprait ses liens sans trop la blesser.



Admin Taupe

La taupe, se releva, légèrement surprise par le choque, et encore plus par le.fait d être encore en vie. La voix d adawynn retentit au dessus de la melee. Comprenant alors ce qui venait de se passer, elle jeta un regard de gratitude au guerrier, puis elle se rua hors de la zone de combat et courut vers le lieu indiqué .


Zerg


Zerg n en croyait pas des yeux!
L audace un peu folle d Adawynn avait permis a une taupe d être libérée malgré quelques contusions...
Le combat n était pas gagné certes mais libérer les taupes était primordial! Zerg de concentra pour projeter une seconde taupe le plus loin possible...ce qu’ il arriva a faire!!
Tu es libre, sauve toi vite! cria Zerg, espérant que la troisième taupe serait bientôt libérée...
___


Wetina Gliono


Wetina n’était pas une experte en magie mais décida de tenter le coup, elle ferma les yeux un instant pour se concentrer et projeta la dernière taupe enchainée hors de la zone de combat.
Surprise d’avoir réussi elle cria à la dernière taupe :


- Tes chaines sont rompues, file le plus vite possible et emmène tes compagnes avec toi sur le dispensaire un peu plus loin au Sud Ouest. Vous y serez en sécurité le temps de notre retour.

Elle regarda les combats alentours, beaucoup de ses compagnons étaient en sang mais courageusement continuaient à faire face à ces redoutables adversaires


Admin Kaptain Ork
Les 3 taupes survivantes, désormais libre du joug des esclavagistes, prirent leurs jambes à leurs coup.

Pendant ce temps, Kaptain hurla à ses troupes :

" Buté moi une autre taupe !! Bha... elles sont où. .. ?"

Voyant ses anciens esclaves s enfuirent au loin, un certain malaise s installa chez Kaptain. Il hurla à ses amis :

- "Courage mes frères. Battez vous! Plutôt mourir que de finir violé par ses pervers "

Drowish



Drowish et les siens étaient mal embarqués.

-Voilà les taupes sont parties , maintenant on ne vous veut plus de mal.
-Pas la peine de s’entretuer.
-Laissez nous partir, trop de sang a déjà coulé ici.
___


Admin Kaptain Ork

Kaptain savait ce qu il fallait faire quand il fallait le faire . Et la, il savait qu il fallait se barrer fissa, sans quoi ... il n osait imaginer ce que les aventuriers feraient à sa virginité si jamais il tombait dans les mains de l ennemis. Il hurla :

- "Vite les gars, en zone de non droit, il n oseront pas nous suivre la bha !!!"

Ce fut la débandade dans le groupe de survivant. Avant de se retourner, Kaptain jeta un regard sombre à Wetina, leur chef de groupe.
-"Je jure que tu me le paieras ..."

Puis il s enfuit .
AVot'Service
Petit joueur
Messages : 28
Inscription : 16 déc. 2016 20:39

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par AVot'Service » 16 juin 2017 23:06

Xiola Umbar

Sentant enfin que le groupe prenait le dessus, Xiola Umbar et ses amis tenterent d achever un Khan ork en déroute. Mais sitôt les premiers coups portés. xiola Umbar se demandait le bien fondé de son action. La fureur de la bataille l avait gagné. Et ça c était une défaite.


Drougael

La cavale des orks pour fuir hors du royaume d’hormande est la la meilleure réflexion du kaptain songeait Drougael
Il est clair que passé la frontière, la trêve entre les factions serait caduque
Et nombreux ici laisseraient rapidement les orks à leurs occupations

Et je serai même le premier.
Donc autant attendre ici ... là bas se serait le désastre


Gradurk


*Gradurk entendit le Kaptain. Même si c’était la réaction la plus sensé que cet ork aient prise.*

" Hé! Ho! Reviens! Reste ici! Où tu veux nous faire courir comme ça!
Bon tant pis pars! Mais si tu cherche des noises à Wetina sache qu’on lui prêtera main forte s’il le faut !"

*Gradurk ne se sentait pas de courir chercher ces fichus bestioles dans la zone de non droit. Les taupes étaient sauvées c’était le principal.*

admin Kaptain Ork

Pendant que certains aventuriers suivaient le kaptain pour en finir , les taupes avaitent suivis les ordres de leurs libérateurs , et étaient partis se cacher au dispensaire en -17 13.


Adawynn d’Albonie]

À bout de souffle, Le pacifique parvint à rejoindre le Kaptain avant que celui-ci ne passe la frontière. Le coups qu’il lui porta le firent se retourner.

« Un Ork, qui se prétend Kaptain ! Fuir le combat comme ça ? Les temps changent on dirait...
Tu ne t’en sortiras pas par la fuite. Ta seule issue est de périr par l’épée.... À moins que tu n’aies des informations intéressantes à échanger contre ta survie ? »


Joxer le Magnifique

Joxer vit l’ombre de la défaite danser dans le regard du Kaptain, le désespoir et la peur s’y insinuaient également. Dangereux cocktail...

Ce pseudo héro de paille et d’égo qu’il était, secoua la tête, dépité. Pourquoi les aventuriers et ces autres créatures devaient-il toujours s’affronte dans une spirale de violence, emportant avec elle son cortège de souffrance.

Joxer avait mal lorsque ses yeux se portaient sur les créatures vaincues, les corps meurtris et ensanglantés il n’en avait vu que trop aujourd’hui, il réprimait un vertige, tout autant qu’une violente nausée.

" STOP !
Cessez le combat sur le champ !"

Il s’adressait autant aux siens qu’à leurs adversaires.
Son attention se porta sur le Kaptain.

" Vous êtes défaits. C’est ainsi, quoique vous fassiez désormais cela n’y changera rien.
Épargnez vous la souffrance et le sang de vos compagnons.

Rendez-vous à nous, répondez à nos questions et aucun mal e vous sera fait. Vous serez notre prisonnier et nous vous conduirons aux autorités. En échange de quoi, vos frères d’armes recouvrerons la liberté à la seule condition qu’ils acceptent de ne pas agresser d’autres aventuriers en chemin jusqu’à leur refuge."

Il marquait l’arrêt, il savait sa proposition raisonnable tout autant que les fiers guerriers qu’étaient les Orks peinaient à accepter toute reddition...

" Cette offre me semble des plus raisonnable."

admin Kaptain Ork

- Contre un sauf conduit en zone de non droit, je répondrais à toutes vos questions !!!!
________________

Wetina Gliono

Wetina s’amusait de cette déconvenue. Il faut dire que le combat était loin d’être gagné d’avance.

Finalement leur manœuvre s’était avérée efficace. Tandis qu’ils palabraient avec le kaptain sur le prix de la taupe, ils se préparaient à livrer bataille. L’avis avait été unanime ! Hors de question de verser un seul denier pour sauver les taupes.

S’en suivit l’affrontement, l’adversaire était redoutable, beaucoup de sang avait coulé et bon nombre d’entre eux avaient frôlé la mort. Après une nuit particulièrement éprouvante ils décidèrent, pendant que les orks étaient occupés à combattre, de libérer les taupes.

La réussite du sauvetage redonna le moral aux troupes qui reprient l’offensive de plus belle.

Face à cette nouvelle vigueur les orks avaient pris la fuite.
Wetina entendait encore la menace proférée par le kaptain, s’il pensait lui faire peur ! Elle n’en était plus à un ennemi près.

Elle se retourna vers ses compagnons et d’une voix forte :

- On tente le tout pour le tout, on les suit et on les tue avant qu’ils ne puissent se mettre à l’abri.

Alors que les premiers arrivaient sur les orks en fuite, Joxer leur proposa une dernière échappatoire.

La réponse du kaptain ne se fit pas attendre. Elle arrêta net Wetina dans son élan.
Elle en riait tellement qu’elle faillit en lâcher son arme.

Puis s’adressant au meneur :

- Nous ! Un laissé passer pour la zone de non droit ? Avec un guide peut être ?
La seule chose que nous puissions vous offrir est une mort rapide plutôt que lente et douloureuse.

Toujours prise d’un fou rire, elle décocha ses carreaux.

admin Kaptain Ork


Je parlerai, je parlerai !!! Pitié !!! J ai une femme et des enfants !!! N en faites pas des veufs et des orphelins !!!


[u]Tarik Odzik[/u]

La taupe que tu as égorgé avait elle aussi une famille, une femme, des enfants, et même un époux, c’était une taupe LGBT....
Tu mériterais de subir le même sort ordure.

Dis nous immédiatement qui est ton commanditaire. Qui te paye pour ces taupes et pourquoi des taupes, à quel sombre dessein servent-elles ? :cherche:


admin Kaptain Ork

Nan!!! Elle était célibataires et vieux garçon, je vous le jure !!!

La vie ! Promettez moi la vie et je vous dirais tout !!!

[u]Tarik Odzik[/u]

Parle et ta mort sera rapide et sans douleur, je te décapiterai d’un coup sec.
Garde le silence et nous te saignerons lentement avec des pattes de taupe ! :evil: :twisted: :evil:

[u]Gradurk[/u]

" La vie dis-tu, l’ork... Mais les informations que tu vas nous donner méritent-elles notre intérêt, ne serait-ce pas uniquement pour nous fausser compagnie et gagner du temps? On a bien compris que tu t’étais fait un ou deux alliés dans les parages, sinon ce portail ne serait pas apparu exactement là où tu trouvais. Donc commence avec une information digne de ce nom qui soit nouvelle et intéressante pour nous et si c’est assez alléchant nous pourrions bien avoir envie d’écouter la suite. Si tu n’es pas d’accord, je pense que l’on vient de te dire ce qui t’attend."

admin Kaptain Ork

Kaptain, la bouche ensanglanté et le corps couvert de blessure, se releva malgrès tout. Il avait compris qu il n avait plus rien à perdre.
" Plutôt crever, bande de sadique. Oh je vois bien le plaisir que vous avez a me torturer. Oh comme vous êtes fière a 30 contre 1! Je préfère mourir la tête haute que vous donner quoi que se soit. Aller pourrir en enfer mes salauds ! On s y retrouvera ! En attendant je passe devant !! "

[u]Tarik Odzik[/u]

Et c’est avec un plaisir non dissimulé, et non sans une certaine maestria, que tout doucement, à l’aide d’une patte de taupe, et très lentement, Tarik égorgea l’ork kaptain qui hurlait sa race de douleur !!! :twisted: :evil: :twisted:
________________
Lorelyne
Habitué
Messages : 159
Inscription : 02 janv. 2009 12:47

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Lorelyne » 18 juin 2017 18:42

De retour au dispensaire où attendaient patiemment les taupes.


Tarik Odzik


Nous voilà de retour, il est grand temps pour vous de retrouver votre cher Papi taupe.

Tout d’abord, laissez nous vous présenter nos plus sincères condoléances pour votre ami que nous ne sommes parvenus à sauver.

La barbarie des orks et leur soif de sang innocent étaient telles, qu’en dépit de nos efforts, nous ne parvînmes pas à la libérer à temps de ses entraves...

Nous prendrons le temps de la pleurer tous ensemble mais, avant toute chose, nous devons êtres certains que vous êtes définitivement en sécurité au côté de votre Papi.


Nos troupes vont nous rejoindre demain ainsi, tous ensemble, nous pourrons vous escorter vers le village au sud.

Préparez vos affaires et tâchez de vous reposer. Nul ne sait ce qui nous attend lors de ce nouveau voyage.

J’ai le pressentiment que tout n’est pas terminé, les orks guettent, tapis dans l’ombre...

Il nous faudra être très prudent.



Taupe-Garou

Les taupes peinaient à suivre. Les yeux fiévreux, le regard vague, elles semblaient lutter pour mettre un pied devant l’autre. Les aventuriers faisaient tout ce qui étaient en leurs pouvoirs pour les aider, mais sans succès.

Une première taupe s’effondra. Comme d’un commun accord, les 2 autres suivirent juste après. Recroquevillées sur le sol, elles se mirent à hurler de douleur, le corps secoué de convulsions.

Il sembla alors qu’elles commencèrent à changer... Comme si l’intérieur de leurs corps fondaient puis se modelaient en autre choses, faisant onduler leurs peaux, sous des cris de douleurs de plus en plus puissant.

Puis les convulsions s’arrêtèrent. Les cris aussi.

Doucement, calmement, celles qui étaient des taupes se levèrent. Les muscles saillants, la bave aux lèvres, le poil hirsute, il ne restait rien de leur apparence d’origines. Et leurs yeux... seule une haine sauvage semblait les animer.

Avec un hurlement de rage, les monstres se jetèrent sur les aventuriers.



Kaladin

Kaladin qui était un peu devant sentie un frisson dans son dos. Il de retourna et il vit quoi des taupe garous ! Mais où aller le monde décidément.
Et au même moment où il se retourna une vague d’énergie fusa vers lui. Il leva le soucil, fronça les yeux, tandis la main et l’énergie se stoppa net incapable de lui faire le moindre mal


-bon bah il va falloir lui rendre la monnaie de sa pièce si je puis dire. Ça va sentir la taupe garou brûlé se soir !

Il se déplaça pour permettre à son familier d’attaquer et il envoya avec force des boules de magma vers l’agresseur. Déjà, ça sentait le brûlé.



Xiola Umbar

Xiola se mit à crier : attention ! Elles se transforment !
Je vais essayer de les freiner, je soignerai les blessés. Ne les frappez pas, et contacter papi taupe au plus vite !


Xiola Umbar

Il semblerait que la voix de Xiola Umbar n’ait pas porté assez loin.
Mais déjà Xiola Umbar devait se rendre à l’évidence, les taupes maudites semblaient résister à ses sorts d’entrave.

" Bon les gars, il ne me reste plus qu’à vous soigner, impossible de dépasser leur défense magique pour les entraver ».


" Cela dit, elles ne représentent pas vraiment un danger pour nous, prenons le temps de prévenir Papi Taupe, on se soignera au fur et à mesure des attaques de taupe garou. "
puis Xiola Umbar termina sa phrase doucement " en espérant que les morsures ne soient pas contagieuses..."


Gradurk

*Gradurk s’avança, pris sa plus belle plume, celle qui ne servait pas pour ses flèches et écrivit avant de lire à haute voix*


" Papi Taupe,
Nous avons en quelque sorte un gros problème avec vos congénères que nous escortions jusqu’à vous. Après s’être roulées par terre les taupes se sont transformées et nous ont attaqué avec une force qui en a surpris plus d’un.
Avez-vous déjà assisté à un tel phénomène ?
Je pense que nous ne pourrons pas vous les ramener. Vous savez que nous n’apprécions pas trop d’être frappé, encore moins par des êtres que nous venons de sauver.
Je vous déconseille toutefois de venir il y a trop de risque que certaines personnes aient de mauvaise intention contre vous.

Amicalement

Gradurk"


*Après un instant il ajouta : *
" Bon ça fera l’affaire non ?"

*et envoya la lettre. *


Wetina Gliono

Ils avaient réussi à libérer les taupes et à en finir avec leurs geôliers. Mais tandis qu’ils escortaient leurs protégés jusqu’à leur roi ils commencèrent à leurs trouver un comportement des plus étranges.


- " Et les taupes !
On vous a sauvé la vie alors la moindre des choses ça serait d’écouter ce qu’on vous dit.
On vous a demandé de ne pas vous éloigner du chemin alors, faite-le !
Ne soyez pas stupides et ne jouez pas avec nos vies en nous ralentissant...."

"J’y crois pas, qu’elles créatures primitives !" Murmura Tarik à l’oreille de Wetina.


Malgré leurs recommandations elles continuaient à errer en titubant. Les aventuriers firent appel à leur mémoire et se concertèrent pour trouver un moyen de les sortir de leur torpeur.


- Train ne semblant pas comprendre les dires de Zerg , celui ci se concentra et lança ce sort qui pourrait aider la petite troupe a aller plus vite...
A son grand soulagement, ses souvenirs étaient bons et la taupe à ses côtés se sentit tout de suite plus légère...


Alors qu’ils pensaient avoir trouvé une solution à leur problème ils les virent avec stupeur se transformer sur leurs yeux, elles n’avaient plus rien maintenant des douces petites créatures qu’elles étaient.

Bientôt ces abominations se jetèrent sur leurs sauveurs, ils n’avaient d’autre choix que se protéger.
Voyant la tournure que prenait les évènements, Wetina farfouilla dans sa besace pour y trouver une plume et un morceau de parchemin et d’une écriture fine…


- Cher Papi Taupe,
C’est une bien mauvaise nouvelle que je me dois de vous apporter. Je ne sais quels sortilèges ont subi vos sujets sous le joug de leurs tortionnaires mais ces viles créatures n’ont plus rien des taupes que vous avez connues. Voilà maintenant qu’elles se jettent sur nous.
Peut-être avez-vous eu vent de quelques nouvelles ? Avez-vous déjà ouïe dire d’un tel comportement et connaissez-vous un remède à ce mal ? Enfin… nous espérons tous ici que vous pourrez nous apporter des réponses, il nous répugne un peu d’attaquer celles que nous avons sauvées.

Voilà donc dans le détail les évènements qui nous préoccupent…



Papi taupe

Papi lu et relu les 2 missives envoyées par Wetina et Gradurk. C’était a n’y rien comprendre. Ses frères transformés en monstres ? Etait-ce seulement possible ?

Pourtant il y avait bien de vieilles histoires. Raconté par la mère de sa mère... Mais ça lui échappait. C’était tellement anciens.

Papi lu à nouveau les missives, bien qu’au fond ils les connaissaient par cœur désormais. Il cherchait juste à gagner du temps. Un frisson parcourut Papi. Que répondre à Wetina et Gradurk? Il n’avait aucune réponses à leur fournir.

Il pris un parchemin et écrivit d’une main tremblante :

" Wechtina, Gradurk, mechi dech mech technir informé. Ech mechi dech tous cech quech lech votres font pour moi. Jech n’ai pas dech rechponse. Ni dech solutions. Pourriez vous s’il vous plait..."

Les derniers mots furent trempés de larmes...

" ... faire qu’elles ne souffrent pas trop?..."
Lorelyne
Habitué
Messages : 159
Inscription : 02 janv. 2009 12:47

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Lorelyne » 18 juin 2017 21:10

Les assaillants étaient redoutables, capables de sorts qu’aucun d’eux n’avaient jamais affronté en ces contrées.
Les guerriers tentaient tant bien que mal de percer leur défense et les mages faisaient de leur mieux pour soigner les nombreux blessés. Tandis que les combattants faisaient face aux assauts des taupes garou, des vagues destructrices leurs incisaient la peau.
Malgré tout il leurs répugnait encore de tuer leurs protégés. Ils réfléchir à un moyen de les rendre inoffensives.


En dernier recours, Wetina avait tenté une hypnose, espérant ainsi faire tomber cette taupe garou sous le charme du sort afin qu’il cesse ses attaques et qu’elle puisse avec ses compagnons le conduire vers le Papi taupe.

Elle attendait maintenant de voir comment allait réagir le monstre, si le sort n’avait aucun effet ils n’auraient d’autre choix que de les tuer.


Taupe-Garou
Grrrrrrrreeeeeuuuuu !!!!!


Papi Taupe fut appelé à venir sur place afin de se rendre compte par lui-même de ce dont étaient capables ses amies transformées.


Papi taupe

Papi avait couru jusqu’au lieu du combat aussi vite que le lui permettait ses vielles pa-pattes. Arrivé en vue de lieu dit, il s’arrêta net.

C’était pire que ce qu’il avait imaginé. Des monstres semblant issues d’un cauchemar attaquaient ses amis. C’était telle que Graduck et Tarik l’avait décrit. " Quech faire?" Songea-t-il. Il se sentait totalement impuissant.

Ce fut probablement pour ça qu’il ne vit pas la menace débouler à toute allure devant lui.

2 caravanes avaient survécu au massacre et s’étaient réfugiées en zone de non droit. Ivre de vengeance, elles avaient contourné le mur et étaient revenues prendre à revers les aventuriers.

Mais leurs projets avaient complètement changé à la vue de papi... Qui sait, ça intéresserait peut être leur contact...

Les grapins fusèrent pour attraper la vielle taupe...



C’est précisément ce moment-là que choisirent les taupes garou pour redoubler d’effort, leurs coups se firent plus violents et les vagues plus nombreuses encore.
Ils décidèrent pourtant de partir aider le papi taupe, maintenant seul face aux caravanes, tandis qu’un petit nombre restait près de leurs ennemis
La journée qui suivie fut la plus sanglantes et la nuit plus meurtrière.


Zerg

Vu tout le mal qu’avaient eu les aventuriers à libérer les taupes des caravanes, Zerg se dit qu’ un peu d’aide à papi ne lui ferait pas de mal...
Ses quelques talents de magie lui permirent d’améliorer les capacités d esquive de papi taupe...

Il faudra dire agile comme une taupe se dit intérieurement Zerg en voyant papi taupe se secouer dans tous les sens pour éviter les grappins...


Le pacifique

Les sorts lancés par les taupes rendaient difficiles les déplacements des aventuriers qui essayaient de partir à la rescousse de papi taupe.

Voyant ses amis en difficulté, Adawynn lança un portail, dans lequel Le pacifique s’engouffra immédiatement, afin de se lancer à l’assaut des caravanes, ce qui en fit reculer une, la deuxième faisant face à son assaillant.



Ils arrivèrent tant bien que mal, les uns après les autres, pour se jeter sur cette nouvelle menace. Deux jours durant ils firent front, enfin au matin du deuxième jour Wetina restée sur place reçue une missive d’Adawynn :

2 caravanes tombées.
Papi ok.


Elle trouva deux parchemins pour y répondre, l’un pour le Papi taupe et l’autre pour ses compagnons.

« Il est temps maintenant de s’occuper des taupes, je vous propose de nous regrouper ici pour venir à bout de ce fléau. Préparons-nous dès à présent au deuxième assaut.

Elle ajouta un mot pour le Papi :
Espérons qu’à la vue de ce combat il vous reviendra un souvenir lointain, qui pourrait nous aider à redonner à ces monstres leur apparence d’antan.

Puis elle signa.
Lorelyne
Habitué
Messages : 159
Inscription : 02 janv. 2009 12:47

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Lorelyne » 20 juin 2017 21:16

Papi taupe
Papi fut secouru in extrémis par les aventuriers. Encore une fois ils s avéraient des alliés digne de ce nom. Mais l heure n était pas au remerciement. Plus loin, les monstres faisaient des ravages. Un mort déjà.

- " Mech, frechres, cessez cech folies !!!!" " Leur hurla papi. Mais elles n écouterent pas et continuèrent leurs attaques.

Papi taupe n avait pas le.choix. Personne ne l avait .il fallait détruire ce fléau. Ensuite il serait temps de chercher des réponses.

Le boucher n était pas loin et venait de subir une lourde attaque. Papi tenta un soin, se disant que son côté tueur en série leur serait utile cette fois. Hélas le sort rata . Il faudrait attendre plus tard. En attendant, il s approcha plus près.
Lorelyne
Habitué
Messages : 159
Inscription : 02 janv. 2009 12:47

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Lorelyne » 25 juin 2017 14:52

Wetina Gliono
Sur le champ de bataille un cri perçant se fit entendre au travers les grognements agressifs des taupes garou et le son des lames s’entrechoquant. [/i]

- On a une taupe qui est touché ! Enfin !

Déjà les premiers arrivaient, joignant leurs efforts aux leurs. Enfin, à la faveur de la nuit, Tarik se jeta sur le monstre blessé pour lui asséner le coup de grâce, leur offrant ainsi un peu de répit pour la nuit.
D’un commun accord ils se retournèrent, le visage grave, en direction du papi :


- Puissiez-vous, en étudiant cette dépouille, trouver la cause de ces mystérieuses transformations et un moyen de sauver les deux restantes…



Papi taupe
Papi se tourna vers le corps torturé de la taupe garou. Tentant de faire abstraction de sa tristesse et son dégoût, il essaya de découvrir quelque chose, un indice, n’importe quoi lui donnant la marche à suivre pour inverser cette malédiction. Bon sang, cela lui rappelait quelques choses... Une vielle légende... Il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus...

Il se releva, se sentant incapable.

Les dernières taupes n’étaient pas loin désormais. Il s’avança vers la seconde, main en avant en signe de paix.


- " Mon frechre, arre..."


BAM!!!!

Bon, trop tard, la taupe venait de se faire massacrer. Il se tourna donc vers troisième.


- " Mon frechre, arr..."

FIZZZZZ!!!

Ce coup ci, c’était un éclair qu’il se prit en pleine poire.

Papi estima que cela mettait malheureusement un terme aux négociations . Il commença à reculer, résigné, quand tout d’un coup la taupe se tourna vers lui et se jeta en avant. Surpris, Papi se fit mordre violamment au bras avant de réussir à se dégager. La main sur la plaie béante, il recula, horrifié.



Wetina Gliono
Le temps sembla se figer en cet instant et c’est avec effroi qu’ils assistèrent impuissants à la scène qui se déroulait sous leurs yeux.

Puis tout alla très vite, la créature se jeta sur leur protégé sans qu’ils puissent faire quoi que ce soit et tous virent la morsure et le bras ensanglanté.

Wetina se précipita auprès du Papi encore sous le choc et délicatement pris son bras entre ses mains, pour mesurer la gravité de la blessure. Elle se releva lentement, elle avait l’impression de porter le poids du monde sur ses épaules. On pouvait lire une vive inquiétude dans son regard. Elle osa enfin croiser celui de l’ancêtre, cette plaie n’augurait rien de bon.

Après avoir échangé un coup d’œil entendu avec ses compagnons, elle lui parla d’une voix douce :


- Sire, j’ai peur que le temps nous soit compté, il nous faut maintenant en finir au plus vite avec ce fléau.
Souhaitons qu’il y ait quelque part un vieux sage de votre tribu, qui aurait en mémoire l’indice nous permettant d’éviter que ce mal se propage.


Elle n’osait lui dévoiler les craintes qui l’assaillaient.


Papi taupe

Les aberrations avaient finalement été vaincus. Mais peu d aventuriers y voyaient une victoire.

Quand à Papi, il était mal en point. Plus qu il n aurait dû pour une blessure comme ça. Il se tourna vers Wetina :

- " Pourriech vous mech guidech vechrs un endroit où jech pourrais mech soignéch? "


Wetina Gliono
- Pensiez vous à un endroit en particulier ?
Sinon il y a ici des dispensaires, peut être qu’un soigneur arriverait à guérir cette blessure.



Papi taupe
Unech dispenchaire sechrait parfait.


Tarik Odzik
On fonce au nord la taupe !


Tarik Odzik
Et voilà pour toi un sort de célérité. On cours ? Le dernier arrivé est une lopette !?
Ou peut être faudrait’il te porter ?



Papi taupe
Papi taupe suit Tarik . (Et c est pas une lopette . J aimerais t y voir à 170 ans toi )


Tarik Odzik

C’est vrai que vous avez de beaux restes papi, belle accélération mais, je reste en tête !
Muahaha ! ^^



Tarik Odzik
Et sinon cher papi taupe, maintenant que nous sommes hors de danger et presque au dispensaire.
Il serait peut être temps de nous dire ce que vous avez omis de nous révéler jusqu’à présent.

C’est taupes-garous, ont du forcément être contaminées par une morsure ou par le sang d’une autre. Un maître peut être ?
Nous devons absolument le retrouver et l’éradiquer ! :evil:
Dîtes nous je vous prie tout ce que vous savez sur la lycantaupie ?



Papi taupe
Papi, le visage pâle, tourna vers Tarik des yeux perdus. Puis il sembla percuter aux paroles du nain et vouloir répondre. Son regard se tinta alors d un voile de colere et de haine, puis il s avança avec colère vers le nain, la griffe prête à frapper :

- " Quech crois tu avortons ? Quech tu peux mech parler dech la sorte ? Viens donc la quech jech tech brise..."

Papi s arrêta soudain, semblant prendre conscience de ses actes et paroles. Son regard repris un teinte normal , et il sembla de nouveau épuisé et perdu:

- " Pardon, jech. .. jech nech voulais pas... jech... jech nech mech sent pas bi...."

Il s effondra au sol.

Tarik Odzik
Tarik le pris et le mis sur son épaule puis, l’emmena au dispensaire.
Lorelyne
Habitué
Messages : 159
Inscription : 02 janv. 2009 12:47

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Lorelyne » 25 juin 2017 15:34

Epilogue


Papi taupe
Tandis que Papi taupe était transporté au refuge le plus proche, 2 silhouettes observaient la scène du haut de leur promontoire.


- " Décidément, ces aventuriers,
Rien de mieux à faire qu’à s’occuper
Des affaires des autres et qui ne les regarde pas,
A croire que jamais on y coupera"
marmonna la morbeline.

- " Qu’importe" , répondis le mage. " Le test s’avère bon quand même. C’était d’ailleurs une bonne idée de donner à ces Orks les taupes infectées, en leur prétextant un rendez vous fictif avec un acheteur, afin de voir leurs niveaux d’efficacités une fois éveillées. Au final, ce sera les aventuriers qui nous auront donnés la réponse."

- " Oui mais ça ne suffit pas.
En face n’est pas de la Barbabapa
Mais des guerriers plutôt musclés,
Bien boostés et survitaminés."


- " 3 Taupes n’y suffisent pas effectivement."
Puis avec un sourire " Mais un peuple entier, qu’en penses tu?"

Fin de l’anim (pour l’instant)
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 20 mars 2018 20:56

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le "problème" des Taupes Garou au -1 des souterrains, à l'occasion duquel les aventuriers avaient fait équipe avec Papi Taupe.
Cette sage taupe, en compagnie de ses alliés, avait tenté de sauver ses congénères avec plus ou moins de succès.
Chacun était ensuite reparti de son côté, certains sont restés en contact, d'autres se sont perdus de vue.. Mais Papi Taupe semble être de retour et avoir besoin d'aide. Combien de ses anciens alliés répondront positivement à son appel ? Quel tournure prendront les évènements cette fois-ci ?
Nous le saurons très bientôt.
Laissez-moi vous relater cette nouvelle aventure.

-------------------------------------------------------------

Papi Taupe (Admin) :
Papi s’éveilla et ouvrit les yeux avec soulagement.

- " Toujours là" , songea-t-il.

Il se redressa, et s’assit au bord de son lit. Malgré sa longue nuit de sommeil, Il se sentait toujours vidé, épuisé.

- " Combien de temps encore?" pensa t il.

Car, il le sentait bien, le virus continuait de s’insinuer en lui, perfide et insidieux.

Sa main -celle qui avait été mordue- n’était déjà plus qu’une serre griffue et tordue. Cette malédiction avait aussi attaqué son avant bras, désormais recouvert d’un amas de long poils hirsutes, et remontait vers son épaule.

Les soins des humains associés à sa magie avait pu retarder l’avancé de la maladie. Mais cela avait ses limites, et la fin était proche.

Il n’était pas encore temps d’abandonner.

Il se releva, s’avança vers son bureau, et s’y assit.

Lors de leurs exodes forcés pour échapper à l’envahisseur, il avait eu la bonne idée d’emmener certains de ses livres les plus important. La solution devrait être quelque part entre les pages des vieux grimoires.

Bon sang...

Oui...

Il tenait quelques choses...

Mais ce serait dangereux. il ne pourrait pas le faire seul.

Il aurait besoin de ses alliés.


Missive de Papi Taupe :
Cherchs amichs et alliéchs,

J’ai finalement trouvéch! Il y a un remèchde qui peux vaincre cette maléchdiction!
Mais réchunir les ingréchdients néchcessaires s’annonce ardu, et jech nech suis pas en échtat d’y arrivéch seul.
Voila pourquoi j’implore votrech aide, à vous et vos amis.

Si vous êchtes d’accord, rechjoignez moi avec votrech échquipe au -1, en -17 13. Si lech chemin vous est réellement inaccessible, rechjoignez un centrche administratif dech votrech niveau et contactéche moi, je trouvechrai bien un moyen pour vous faire mech rechjoindre.
Mais jech vous préviens, votrech échquipe devra êchtre prêchte. Car lech danger sera grand.

Ma vie echt celle dech mon peuple echt entrech vos mains.

Papi Taupe...



Xiola Umbar :
Xiola Umbar était en train de chercher de nouveaux sorts avec le paquet de runes que ses amis avaient ramassé pour elle.
Elle faillit reposer la missive et risquer de l’oublier dans la minute qui suivait. Mais la recherche d’un remède était une aventure tout à fait dans ses cordes. Aussi elle commencera à parcourir ses livres à la recherche d’un éventuel remède. Mais cela ne semblait pas aussi simple. Aussi elle alla voir Buzdugan pour lui demandait d’aller aider Papi Taupe et de lui transmettre des informations pendant qu’elle continuerait à expérimenter et à chercher de son côté.
Buzdugan fut ravi, il tournait en rond depuis la mort de son précédent familier et la recherches de Xiola Umbar étaient fastidieuse et ennuyeuse à mourir.
Bref il partit immédiatement en quête de ce Papi Taupe.


Bienveillant :
Bienveillant était en repos après être revenu de mission pour le royaume. Il n’attendait qu’à partir en mission à nouveau. Les auberges n’étaient pas un lieu d’accueil pour lui .Aussi quand il vit la missive de Papi taupe , il n’eut qu’une idée en tête ,s’informer pour en savoir plus . La curiosité le tenaillait . Il ne pouvait que répondre présent.


Drougael :
La rumeur parvint à leur tunnel Wetina et Drougael ont entendu l’appel et vont y répondre


Gradurk :
Gradurk profita d’un petit moment de répit pour lire la missive. Il grogna au souvenir des évènements, marmonna un vague " foutue guerrière morbeline farouche" et annonça clairement à ses deux compagnons de route que Papi Taupe avait besoin d’aide, et qu’il répondrait présent.
Les deux autres lui répondirent qu’ils ne savaient pas s’ils viendraient ou non, ne s’étant pas mêlés aux évènements la dernière fois.


Wetina :
Une étrange chauve-souris virevoltait autour d’elle avec insistance, semblant chercher à attirer son attention. En y regardant de plus près, Wetina réalisa soudain que ce qui rendait son allure incongrue venait d’un rouleau de parchemin accroché à ses pattes.
Attrapant l’animal, elle le détacha délicatement pour en prendre connaissance.

- Quelle surprise ! Papi Taupe sorti de convalescence !

Voilà quelque temps qu’elle avait cessé d’espérer le revoir, pensant que sa blessure avait eu raison du Papi.
S’installant sur un rocher, elle pris son baluchon pour y prendre sa plus belle peau, puis un sourire au lèvre, de sa plus belle plume elle écrivit :

Très cher Taupe quel plaisir de vous savoir de retour, vous pouvez compter sur nous !
Dites nous vite où vous rejoindre que nous puissions nous organiser. Je m’occupe de prendre contact avec ceux qui par le passé ont pu nous aider.


- Il est grand temps de battre le rappel, quelques uns n’hésiteront pas à nous rejoindre.

Prenant un deuxième rouleau, elle commença ses missives.

Adelscott
La famille des brasseurs en sont !


Sylf :
Syfl remontait du souterrain, encore plein de poussière et toile d’araignée qui ressemblaient à un camouflage improvisé lorsque son attention fut attiré par de l’agitation et un attroupement un peu plus loin sur la route. En s’approchant il reconnut Papi Taupe qu’il avait déjà croisè et même aider dans sa lutte contre les forces du mal. Un service à lui rendre ? Bien sur, c’est reparti !


Gradurk :
Le nain Gradurk avait lu et relu la missive du Papi taupe.
Un remède pour soigner les taupes garou, quelle bonne nouvelle !

Il prit sa plus belle plume, ignorant l’air horrifié de son amie Myrulia à la vue de l’état de celle-ci et écrivit de son écriture assez grossière.

Papi,
Heureux de savoir que l’on peut faire quelque chose pour sauver les taupes.
J’ai finalement réussi à convaincre mes deux camarades de toujours Arnorias et Myrulia de m’accompagner. J’ai proposé à d’autres mais ils semblent avoir autre chose à faire.
Nous allons faire notre possible pour arriver au plus vite, le temps d’affûter nos armes et polir nos armures, aussi vite que mes courtes jambes voudront me porter..
J’espère croiser des têtes que je connais lors de notre expédition.
Gradurk


Myrulia lui prit la lettre des mains,
-" Soigneux comme tu l’es tu es capable d’étaler l’encre en roulant ce parchemin !"

Le nain bougonna, comme à son habitude mais la laissa sécher l’encre et se charger de l’envoi, pendant qu’Arnorias soupirait.
Dernière modification par Arnorias le 26 mars 2018 23:25, modifié 3 fois.
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 20 mars 2018 21:18

Bien d'autres aventuriers répondirent à l'appel. Chacun se dirigea ensuite vers les lieux de rendez-vous indiqués par Papi Taupe. Et ce avec plus ou moins de succès, mais chuuut c'est un secret.

Ainsi l'on a pu croiser quelques bavards qui flânaient.

-------------------------------------------------------------

Sylf :
Ma petite triplette papote trop sur la route, mais elle est en marche

Sylf :
Brox et Libra sont presque au point de rendez-vous -1, et Sylf...un peu plus loin, il cueille des runes.

-------------------------------------------------------------
Des gens au sens de l'orientation bien à eux, mais on les excusera ils le reconnaissent.
-------------------------------------------------------------

Buzdugan :
je viens d’arriver au -1 mais évidemment je me suis planté, je suis au sud... donc je remonte vers le point de rendez-vous

Acirion :
Bon moi je n’ai pas vraiment le sens de l’orientation on me dis de monter donc je descend, je vais donc avoir un peu de retard.

-------------------------------------------------------------
Des courageux très éloignés des points de rendez-vous
-------------------------------------------------------------

Arkad :
Arkad s’affairait à remonter les étages, mais la destination semblait bien lointaine. Tentant de récupérer un grand escalier il brava l’inconnu seul, espérant pouvoir rejoindre Papi Taupe sans encombre.

-------------------------------------------------------------
Et des gens ayant a priori des circonstances atténuantes, tout le monde n'ayant pas la chance d'avoir des jambes élancées et sportives d'elfe.
-------------------------------------------------------------

Kastroll :
Je devrais être sur les lieux du rendez-vous dans deux jours.

J’espère que vous avez attendus les personnes verticalement défavorisées qui font leur possible pour se déplacer avec célérité.

Kastroll.

-------------------------------------------------------------
Quoique l'on me souffle qu'il y a eu des elfes peu rapide, à moins que ce ne soit juste une excuse pour être en retard.
-------------------------------------------------------------

Boubou :
Oui, j’arrive mais c’est mon amie elfe qui n’avance pas !
Dernière modification par Arnorias le 26 mars 2018 23:26, modifié 1 fois.
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 20 mars 2018 22:07

Finalement la grande majorité des aventuriers avait réussi à rallier les divers endroits indiqués par Papi Taupe.
Ils savaient que cela annonçait le début d'une quête épique où ils allaient... où ils allaient quoi d'ailleurs ?

-------------------------------------------------------------

Papi Taupe :
Beaucoup d'aventuriers étant arrivés aux différents points de rendez vous, Papi décida qu'il était temps d'ouvrir la voix vers l'endroit référencé par son livre.

Il envoya ses taupes creuser les tunnels, puis s'adressa aux guerriers:

- " Suivech lech passage creusech par mechs taupes. Echt attention : lech créchatures que vous rencontrerech la bas nech sont pas mon peuple. Jech n'ai aucun pouvoir sur euch!"


Gradurk :
Gradurk et ses compagnons virent le passage s'ouvrir et une taupe en sortir. Ils comprirent qu'ils devaient la suivre.
Gradurk après avoir jeté un dernier coup d'œil pour voir si les retardataires de l'étage arrivaient, et les ayant aperçus au loin, se fraya un passage vers l'inconnu.

Quelle ne fut pas sa surprise de voir en bas des taupes qui semblaient bien moins amicales que celle qui venait d'ouvrir le passage.. Mais il y avait déjà des aventurier.

" Bien le bonjour, vous aussi vous avez reçu la missive de Papi Taupe?
Ah! Adelscott, Guiness, Pelforth content de vous revoir on vous avait perdu de vue. Mais j'suis pas étonné de vous voir répondre présent pour de la baston. "
Il rit avant d'ajouter.

" Oh voilà une taupe qui s'approche !"


Drougael :
Cette taupe me semble un peu agressive je ne connais qu'une approche préventive
- " attaque mimine!"


Persil :
Il y a une raison pour laquelle on est tous en haut et il y a quatre taupes en bas ? On attend quelque chose ou quelqu'un ?


Buzdugan :
Buzdugan arrive tout essoufflé au point de rendez-vous, mais essaie de faire bonne figure en faisant des phrases pour ne pas paraitre essoufflé.

Papi Taupe... bonjour... j'ai fait le plus vite...... possible...
vous avez... le bonjour... de Xiola Umbar...


Puis il déboucha sa gourde en buvant goulument et en prenant le temps de reprendre son souffle.
Seulement après il commence à regarder à côté de qui il était en présence...


Gradurk :
S'adressant à Persil:
" On attend que les autres arrivent avant de démarrer les festivités. Sinon ils vont pleurnicher qu'on a commencé sans eux.
....

Et toi là, la bestiole, fiche le camp d'ici!! Tu vas voir si j'me laisse faire !!
Hé Arnorias aide moi au lieu de te marrer!"

Encoche une flèche.


Adelscott :
Adelscott donna un bon coup franc et amical sur l'épaule de Gradurk, et sorti de derrière le dos de Guiness une chopine bien fraiche qu'il tendit a Gradurk.

" Eh oui, présent pour sauver la veuve et l'orphelin !! et ça permet de revoir quelques camarades d'armes !!"

ils improvisèrent un petit feu de camp le temps que tout le monde arrive au lieu de rendez-vous.


Kisanth :
Un bruit sourd comme le tonnerre résonna dans la grotte, la présence de la magie semblait devenir plus forte à un endroit puis 3 personnes se matérialisèrent devant vous.

Bonjour à tous désolé du retard j'ai fais au plus vite.

Ce sort est particulièrement intéressante il pourrait s'avérer utile pour surprendre quelques assassins.

juste j'ai oublié la formule !!!

Je me nomme Kisanth et voici mes compagnons d'aventures Korgan et Konrad et nous sommes heureux de faire route avec vous.

Merci de faire attention au petit rat qui m'accompagne il vient de naitre



Myrulia :
Après avoir eu un sursaut, Myrulia observa l'apparition en pensant qu'elle aimerait bien savoir faire de même.

Elle répondit aux nouveaux arrivant.
" Bonjour, je me nomme Myrulia ravie de vous rencontrer, le nain là-bas qui s'éloigne et va s'attirer des ennuis inutilement c'est Gradurk et l'elfe à côté de moi c'est Arnorias."

L'elfe fit juste un geste de la tête.
Myrulia ajouta en grimaçant:

" Un familier peu expérimenté, il va falloir redoubler de vigilance alors. Mais je connais certains de nos compagnons et ils sont efficaces quand il s'agit de veiller les uns sur les autres."


Boubou, La Tête et Fraicheur :
Boubou aperçu un humain en guenille haletant qui déboucha en trombe du gouffre obscur.
Le nain furibond s’écria :
Boubou : " Mon ami, n’es tu pas fou d’utiliser ce passage si tardivement !? Et ça se pense intelligent ! Par Malkiar, ton audace te perdra !!!"
A ses côtés, une elfe gironde ajouta d’un air désabusé :
Flaicheur : " Tu aurais tout aussi bien pu rester bloqué au milieu, dans l’abime du temps..."
L’humain s’approcha nonchalamment des deux compères et leur répondit ironiquement :
La Tête : " Et qui vous donnerait la béquée.. Ha ha ha... "

Le calme régnait dans ces boyaux terreux et le rire narquois de l’humain attira les regards de nombreux compagnons de route assis non loin autour d’un feu.
Certains aiguisaient leurs lames ou confectionnaient des flèches, d’autres grignotaient, dormaient ou priaient. Certains, préféraient boire ou raconter de vieilles histoires.

Malgré la pénombre, les trois compères bruyants virent nombre de regards se tourner vers eux. Le nain gêné grogna légèrement en ravalant sa salive,
Flaicheur fit mine de regarder ailleurs puis de dirigea lestement vers le feu pendant que La Tête courbé reprenait son souffle.
Cela stoppa net leurs bruyantes retrouvailles. L’atmosphère mélangée de sérénité, d’impatience et de peur repris possession des boyaux.

C’est alors qu’un léger son sourd attira l’attention de certains, c’était presque imperceptible mais la terre tremblait. Des petits bouts de terre se décrochaient
des parois. Le temps d'agripper son arme, les grains de terre se transformèrent en mottes.
Un homme cria : " Les boyaux s’éboulent ! "
C’est alors que de longues griffes sortirent de toutes part de la terre !
" Aux armes !!! Aux armes !!!"
Des cris perçants envahirent cette scène de cataclysme. Le sol se déroba sous Boubou qui s’accrocha heureusement à une racine. Il senti la chaleur des profondeurs sur son visage.
De profondes crevasses emportaient hommes et matériel vers les entrailles de la terre.
Les vifs coups de griffes sifflaient. Les chocs étaient sourds, arrachant la peau et les membres des malheureux pris au dépourvu. Les os éclataient sous la vélocité et la brutalité des attaques.
La hordes des guerriers prit alors conscience de la gravité de la situation. En quelques secondes, les boyaux s’étaient transformés en charnier.
Les survivants se placèrent instinctivement en cercle et le combat commença...


Gregault :
Gregault observait les parois, visiblement creusées. Qui pouvait bien avoir creusé cette pièce? Des experts, il en était sûr. Visiblement, pas avec un outil. Peut-être... des talpidés, mais de taille inhabituelle! Et celles-ci qui s’approchait étaient d’une taille assez peu commune.
Songeur, il se demanda si la peau de taupe ferait une chaude couverture pour l’hiver. Sortant de ses réflexions, il avisa le groupe toujours grossissant d’aventuriers venus à l’appel de papi Taupe. Quelques têtes connues parmi eux, croisé au fil de ses errances.

" Ben, bonjour tout le monde! C’est qu’on est nombreux... Quelqu’un sait précisément quel est notre objectif? Parce que j’ai répondu à l’appel de Papi, mais je n’ai aucune idée de e qui nous attend. De toute façon, aucune importance pour l’instant, on verra bien."


Tarik Odzik :
Tarik, comme à son habitude, répondit à Gregault avec sagesse et amabilité.

" Je crois que c’est clair pour tout le monde, non !
La vieille taupe l’a suffisamment répété, on est là pour mettre des baignes à Kaladin. Le faire souffrir, lui faire autant de mal que possible et pour finir,
prendre sa peau pour te faire une couverture pour l’hiver"

(pointant Gregault de sa bouteille de Šljivovica vide)
Dernière modification par Arnorias le 26 mars 2018 23:31, modifié 2 fois.
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 21 mars 2018 21:11

Tous les aventuriers avaient finalement atteint les divers passages et étaient descendus dans ce lieu encore inconnu : La Taupinière.
Pour vous faire une idée de ce qu'ils virent, arrivé au bout des galeries les aventurier débouchèrent dans une immense cathédrale de terre aux murs lisses, visibles à ce que nous appellerons le Nord l'Ouest, qui laissent penser que des pattes expertes les ont sculptés et qui laissent apparaître de fines traces de griffes lorsque l'on s'en rapproche. Une sorte d'allée caillouteuse semble tracer un long chemin vers le Sud où l'on aperçoit une barrière de pierres gigantesque, et une allée part directement vers l'Est où l'on peut apercevoir une sorte de forêt.

(HRP Si Papi Taupe ou quelqu'un d'autre n'est pas d'accord avec la description je change ou j'enlève)

Quoiqu'il en soit, Papi Taupe vient de descendre lui aussi alors que les aventuriers commencent à se demander ce qu'ils font là.

-------------------------------------------------------------

Papi Taupe :
Papi pris le passage à la suite des aventuriers , et son cœur se gonfla de joie. Beaucoup avait répondu à son appel. Comme il regrettait désormais d’avoir un jour attaqué un peuple si honnête et droit.

Mais ils attendaient depuis longtemps. Il en voyait même un (au nom ressemblant étrangement aux condiments dont il était friand pour agrémenter sa soupe de ver de terre) trépigner d'impatience.
Il était temps de tout leur expliquer la raison de leurs venus.

- " Mechs amis. Comme vous lech savechz, mon peuple escht atteint d une maladie grave, qui nous transforme en monstrech. j’en suis moi mèchme la victime. Et jech n en ai plus pour longtemps, jech le crains.

Mais l'echspoir echst encore présent.

J'aich trouvéch un rechmechde. Un antidote.

Réchcupérer lechs composants nechsechssaires ne sechra pas chose aisée. Et jech suis trop faible pour vous aidech. Notre sort déchpend donc entièrement dech vous.

Vous trouverechz lech prechmier ingrédient à l’echzt d’ici. Il s’agit d’unech graine d’unech plante trèchs rare, et qui semble gouvernech lechs lieux. Suivezch lech chechmin, il faudra creuser lech buisson pour accéder à son techrritoire.

Unech fois trouvéch, amechnz la moi. Je vous dirais où cherchez lechs autres composants.

Mon peuple echt moi comptechz sur vous...



Arnorias et Myrulia :
Alors qu’Arnorias marmonnait un vague
" Faut qu’il arrête avec Kaladin celui-là. Il peut pas attendre que l’on remonte?
Mais oui pourquoi on est là au juste?"


Le papi taupe fit son apparition et le leur expliqua.

Myrulia commença à farfouiller dans son sac dès le mot creuser, on put apercevoir un objet avec ce qui semblait être des griffes commencer à sortir dudit sac mais la jeune femme sembla se raviser jetant un coup d’oeil gêné en rougissant vers papi taupe. Puis elle se tourna vers les autres balbutiant

" Euh...Hum... j’espère qu’on a des ... pioches pour creuser. Je crois qu’Arnorias a la sienne si besoin."


Gregault :
Gregault se positionna au bout du chemin et sortit sa fidèle pioche. Ses mains retrouvèrent immédiatement leur place, ressentant le toucher si familier du manche.
" Ben ici, c’est impossible de creuser. Peut-être qu’avec une débroussailleuse... " . L’accès devait se trouver ailleurs, peut-être vers ces rochers plus au sud?


Persil :
Persil apprit de son familier qu’il y avait de drôles de rochers un peu plus loin au sud-est. Elle s’y rendit d’un pas gaillard, se saisit de sa patte de... pioche et assena avec satisfaction un coup lourd sur le roc devant elle. Aaaaaaaah, ça faisait longtemps. Mais sa joie fut de courte durée : le roc n’avait pas une égratignure.


Gregault :
Profitant d’un moment d’intimité, Gregault se prépara un petit trou dans un endroit discret, derrière un buisson, pour.... Mais au premier coup de pioche, le sol s’affaissa. Remettant son pantalon et son projet à plus tard. Gregault constata qu’il s’agissait d’une petite galerie qui semblait déboucher plus loin.


Tarik Odzik :
Tarik s’élança aussitôt et plongea dans le " trou noir" .
A l’arrivée il s’éclata comme une m****
Non sans mal, il parvint à se relever et ainsi s’esclaffer à plein poumons.
" C’est bon viendez ! Y a rien ici à part d’la fleur et du petit serpent ! "


Zerg :
N'écoutant que son courage et surtout les paroles rassurantes de Tarik et malgré le bruit sourd d'un corps s'écrasant lamentablement, Zerg s'engouffra a son tour dans le passage obscur...
" Mouais...des fleurs avec des dents et des serpents longs de 10 mètres, la prochaine fois, je me fierai plutôt a mon instinct..."


Drougael :
Oui mais des plantes qui bougent. ça ne va pas être facile pour faire un bouquet.
ça me fait penser a une vieille foret dont on m’avait parlé ... Fangorn, je crois. ici les tiges sont hautes quand même.



Myrulia, Gradurk et Arnorias :
Gradurk et ses deux compagnons se rapprochèrent du trou dans la sol. Écoutant les échos provenant du trou. Arnorias estima la taille du passage se tourna vers Gradurk en souriant et dit en riant.

" Il y en a qui sont plus avantagés que d’autres dans de telles situations. Enfin c’est relativement haut de plafond on devrait passer sans mal."


Malgré des informations contradictoires sur les dangers de l’autre côté, entre le tout est calme de Tarik et les serpents de dix mètres de Zerg, Gradurk, Arnorias et Myrulia s’engouffrèrent dans la galerie pour déboucher dans une forêt luxuriante et étrangement mouvante.
Arnorias se précipita sur la première des plantes aux prises avec les aventuriers et commença à trancher racines et tiges qui passaient à proximité.
Myrulia resta en retrait pensive.
" Drougael, où était située cette ... Fangorn? Ça ne me dit rien..."

Gradurk empoigna son arc, le banda et tira une flèche vers une liane proche.

Cette action ne sembla pas plaire à la plante qui stoppa le projectile en plein vol et le brisa en deux. Au grand dam de Gradurk.

" Hé ho. Une flèche toute neuve. Équilibrée avec soin. Tu me revaudra ça espèce de... de... de.... plante en pot.
Mais que.. "
il se baissa juste à temps.
" Hé! hé! rat......

Aïe !? Lâche-moi. Rentre tes épines. Ouille"


Une liane épineuse vint s’enrouler autour de sa jambe.

" À l’aide je veux pas être mangé par une fleur des champs. Faites rétrécir ces fleurs ou je sais pas moi transformez les en miel ?"


Buzdugan :
Buzdugan était arrivé au point de rendez-vous et déjà tout le groupe courrait en direction voire au travers du passage ouvert.
Buzdugan eut une petite pensée émue envers son ancien familier qui lui jetait gentiment des sorts de mouvement. Là il se sentait pataud et lent... Puis se ressaisissant, il se mit à courir en direction de l’ouverture.
Dernière modification par Arnorias le 26 mars 2018 23:29, modifié 2 fois.
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 26 mars 2018 22:51

Kastroll :
Ouf !
Je suis enfin arrivé.
Euh, ... vous êtes où ?

Oh, une taupinière ...



Bienveillant :
A gauche tu as un passage qui donne sur une forêt verte. Nous sommes derrière le passage.


Gregault :
De l’autre côté du passage, les premières heures furent intenses.
Entre les serpents, les racines et les branches, le groupe d’aventuriers avait fort à faire. De plus, certains étaient allergiques aux pollens qui envahissaient l’atmosphère.

Mais tout se compliqua lorsque arriva une plante plus énervée que les autre. On sentait suinter la fureur derrière l’écorce et dans sa sève. Des vagues d’énergies palpitaient dans ses vaisseaux.
Ceux -ci changèrent de couleur, les flux s’accélérait et libérèrent une décharge qui assomma nombre d’aventuriers. Le choc était terrible. Les plus téméraires qui frappèrent la plante trouvèrent une écorce épaisse. Il fallait faire vite avant qu’une seconde vague n’achève les blessés.

Ce fut un déluge de coup, de magie et de feu. Et une seconde vague d’énergie, acide et mordante déferla sur les aventuriers...

Heureusement, les soigneurs avaient eu le temps de soigner les plus gravement blessé, et il n’y eu à déplorer que la mort d’un malheureux familier. Cela aurait pu être bien pire...

Quelques coups encore et la terrible plante bien vénère fut abattue.

Dans leur fureur, les aventuriers tapèrent sur toute plante ou serpent qui se présentait. Sans que personne ne prenne garde à la pauvre Boursiflore qui s’était approchée.

Certains, sûrement un peu aveuglés par les vagues destructrices végétales s’en prirent à elle, la confondant avec les autres plantes agressives.

Tarik avisa Boursiflore et indiqua sa bouille si mignonne, bien différente des autres plantes. Kaladin, irrité par ses pollens toxiques ne la trouvait pas si gentille.

Gregault fit un signe à son familier de soigner la plante, et tenta de communiquer avec elle.

" Heu, désolé , il y a méprise, on vous a confondu avec les autres plantes. Mais sous semblé un peu différente. Que peut-on faire pour s’excuser?


Buzdugan :
Buzdugan arriva dans le passage au milieu d’une multitude d’aventuriers.
Tous semblaient taper sur quelque chose, ne comprenant pas grand chose, Buzdugan entreprit de soigner les quelques blessés à proximité.
" Ouhlà, faites attention à vous! J’ai déjà consommé toutes mes runes en stock pour vous soignez, si vous avez quelques runes femelle et animal, je vous les échange contre des runes males."
Buzdugan se demande si on l’avait entendu. Au pire il allait taper dans le tas, et c’était pas plus mal...


Ordo Skirata :
Bien le bonjour aventuriers de tous horizons...

Mon mentor et moi sommes là pour donner un coup de patte à Papi Taupe...

Si vous souhaitez taper la causette à des herbes au lieu de les fumer, grand bien vous fasse...
Mais n’espérez pas que nous suivions vos projets, idées, autres juste parce que vous l’avez décidé...

La seconde boursiflore a suivi la première dans la tombe...



-------------------------------------------------------------
Vous l'aurez compris la Boursiflore avec laquelle Gregault essayaient de parlementer a fini en salade...
-------------------------------------------------------------


Pitchoune :
Comme a son habitude, la petite naine se faisait discrète, se déchaînant par bref saccades avant de se retirer l’air de rien.
Elle observait...


Apana Dorlanthie :
Apana était arrivée dans la taupinière. Elle se précipita dans un passage qui débouchait dans un espace boisé et vit les aventuriers aux prises avec de grandes plantes agressives, et même très très énervées.
Il y avait là l’illustre Kaladin. Elle passa près de lui et dit : " Messire Kaladin, j’aime beaucoup ce que vous faites pour les souterrains. Surtout pour nous avoir débarrassé de l’infâme Tenshirock qui persécutait les veuves et les orphelins. Bravo, vous êtes un héros."

Il y avait d’autres aventuriers connu, beaucoup s’étaient affrontés dans la grande arène de Syria Sercëva. Elle n’y était pas, mais on lui avait raconté. Et maintenant, les anciens adversaires s’étaient unis pour aider Papi Taupe. C’étaient tous de valeureux combattants et elle était heureuse d’être à leurs côtés pour cette nouvelle aventure ! Bon, allons-y, " Que le feu combatte la plante" se dit-elle en invoquant une épée de feu.


Pitchounne :
A l’annonce de la mort de Tenshirock, elle fondit en larme, silencieusement.
Les bons vieux souvenirs émergeaient.


Apana Dorlanthie :
Apana s’approcha de Pitchoune et lui parla à voix basse.


Ordo Skirata :
Encore explosé de rire par le bout de missive qu’il avait lu par dessus l’épaule de son mentor :
" Et puis... qu’est ce qu’ils sont bavards... à un point tel qu’ils veulent taper la causette avec de la verdure... mais bon, j’imagine qu’entre légumes, ils doivent avoir des affinités..."

Ordo rata la plante bien vénère et assena par mégarde un coup à Pitchoune, une vieille connaissance...

Sous l’oeil courroucé de son mentor, il recommença à frapper avec plus de précision mais laissa la plante à moitié crevée...


Grommelant dans sa barbe en allant s’excuser auprès de Pitchoune...
*Pfff fallait que ca tombe sur elle... chuis sûr qu’il m’aurait félicité si c’était tombé sur l’un ou l’autre de nos ennemis*
Dernière modification par Arnorias le 26 mars 2018 23:34, modifié 1 fois.
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 26 mars 2018 23:19

La forêt ou le jardin selon l'appellation que l'on veut lui donner n'est pas un endroit de tout repos pour nos aventuriers. Mais parfois d'étranges rencontres y ont lieu.
-------------------------------------------------------------

Boursiflore (Admin) :
Ne me tuez pas !! Je suis votre amie !!! J ai même des cadeaux !!!! Laissez moi venir vous voir !!!


Kisanth :
Bien sûr vient nous voir mais de préférence seule, certaines créatures du coin sont bien belliqueuses.
Si tu viens avec des cadeaux je te promets de t’arroser un peu.


Après deux jours de combat Kisanth se demandait quelle était la suite de la mission n’ayant pas tout compris.

Eh les amis profitez en pour remplir vos réceptacles la suite va être pire je le crains.


Drougael :
On arrose comment ? j’ai pas de gourde mais j’ai bu pas mal de bières ...
Le facétieux dégrafe sa braguette


Boursiflore (Admin) :
Beurk beurk non non non Beurk pas ça !!! Pas bobô! !! Je suis gentil j'ai des cadeaux !!! Je peux venir !!!! S't'plaît s't'plaît s't'plaît !!!


Arnorias :
Reprenant son souffle Arnorias resta perplexe.

"Une plante qui parle ? J’aurais tout vu! Approche, mais feuilles en l’air et au moindre mouvement menaçant de tes pétales je viens te chatouiller les étamines!!! Tu as compris pas de coups de racine, de lancer d’épine ou autre jet de pollen allergène!"

Puis sur un ton plus léger il ajouta
"Drougael rhabille toi il y assez de choses bizarres autour de nous, sort plutôt une arme!"


Ordo Skirata :
Ordo suivit son maître loin de l’attroupement en ricanant...


Adelscott :
Adelscott proposa une petite bière du cru à Boursiflore, après tout, les plantes aussi font la fête. Et Sans les plantes point de bière !!
" Si tu as besoin de protection , je pense que la coterie sera d’accord mais attention certains aventuriers ne veulent pas du distinguo "


Boursiflore (Admin) :
" Hi hi hi merci merci merci merci !!! Vous gentil gentil !!! Voilà mon cadeau !!!"

*Boursiflore remue la tête et envoi des spores tout autour d’ elle sur les aventuriers *

" Je vous offre ... la germination !!!! Hi hi hi !!!!Vous germer et devenir comme moi !!! Après être copain copain !!! Hi hi hi!!!"


Ordo Skirata :
*Un éclat de rire retentit au loin*


Tarik Odzik :
Bah quoi ? Y a des herbophiles c’est tout


Arnorias :
Arnorias avait observé la scène assez à l’écart pour ne pas être atteint, il grogna et s’écria:

" Elle est passée où cette fichue plante. Je l’avais prévenue, dites moi où elle est, je veux la hacher menue!"


Myrulia :
Une voix peu rassurée s’éleva plus loin. Celle de Myrulia.

" Euh... Je crois que je l’ai trouvée, et elle semble mal accompagnée. J’ai avancé un peu trop loin au Sud-Est de l’endroit où tu es Arnorias."


Drougael :
Je ne connais qu’une solution avec la mauvaise herbe ... un bon brulis pour repartir sur de bonnes bases


-------------------------------------------------------------
Si la question effleure votre esprit, je ne pense pas vous apprendre grand chose en vous disant que la Boursiflore a payé le prix de son tour pendable. Des aventuriers menés par Drougael ayant mis en pratique l'idée de ce dernier (nous parlons ici du brulis bien entendu).
Arnorias
Petit joueur
Messages : 42
Inscription : 05 janv. 2017 20:06

Re: [Quête] La revanche morbeline

Message par Arnorias » 26 mars 2018 23:46

On peut aussi surprendre en ces lieux des discussions qui témoignent de la violence de la situation.
Cette discussion a pour sujet une plante relativement dangereuse.

(HRP Ceci est une retranscription partielle d'échanges, toujours pareil je peux modifier/supprimer si quelqu'un veut)
-------------------------------------------------------------

Tarik Odzik :
Quelqu’un la voit il ?

Faut la descendre au plus vite.



Kisanth :
Certain sont grièvement blessés, je serais d’avis de faire une retraite stratégique pour se soigner et de partir en chasse sous bip bip [...]


Tarik Odzik :
Ils risquent de pas avoir le temps. Faut la dégommer et soigner les blessés.
Une retraite face à de la verdure c’est pas envisageable



Boubou :
Le choc fut brutal, la plante hyper vénère venait d’envoyer deux vagues destructrices.
Boubou avait du mal à retrouver ses esprits. Il chancela mais resta debout.
Bien blessé, un choix s’offrait à lui et il décida de courir la hache au vent vers les plantes.
Allez les gars, c’est les plantes ou nous !!!

-------------------------------------------------------------
Plus tard...
-------------------------------------------------------------

J’ai les oreilles qui bourdonnent, un bras en qui pendouille et du sang qui sort de ma bouche... Blurp... J’ai rin compris : on recule ou pas ?


Tarik Odzik :
Non on avance [...],on poutre les plantes vénères et on soigne si besoin.


Boubou :
Si besoin ? C’est toujours la même histoire... blurp... arg... BING...Oh la saletée, tiens prends ça... Slatch ... blurp... C’est l’enfer ici...blurp

-------------------------------------------------------------
Si cela peut vous rassurer Boubou s'en est finalement sorti, bien amoché certes mais en vie.
Dernière modification par Arnorias le 27 mars 2018 00:09, modifié 1 fois.
Répondre