Sanglante moisson

Toutes les quêtes du jeu.
Avatar de l’utilisateur
Caro-lina
Client régulier
Messages : 76
Inscription : 19 nov. 2005 12:35

Re: Sanglante moisson

Message par Caro-lina » 08 juin 2017 18:50

(Suite le merveilleuse histoire de Caro-Lina et Zoé la gelée bleue qui après quelques morts non souhaitées, nous ne sommes pas responsables de la distraction de nos compagnons de quête, c'est transformée en Zoé la gelée rouge. Le tout avec une petite pincée de Lillith...)

- Wouh ouh ouh !
- La Lillith elle m’a appelée à elle. Ça veut dire que je lui plais. Nananere. J’ai un rencard ! J’ai une touche ! Elle a appelé que moi parce que moi, je suis à son goût.
- Désolée Carole, je deviens sa favorite. Je te surpasse. Et bientôt ton amant aussi il n’aura d’yeux que pour mes jolies formes affriolantes.
- Ce soir mes petites dames, ça va chauffer sous la tente. Ce soir Carolyn, je vais faire un truc que t’as jamais fait, je vais écarter les cuisses.
- Hop, comme ça.
- Ça va hein, faites pas les mégères, j’ai une culotte.
- Oh mais c’est qu’elles sont jalouses ma parole.

***Moment de réflexion interminable***

- Aaaaaaaaaaah mais c’est que je n’aime pas les filles moi. Je ne veux pas devenir sa préférée. Faut que je serre mes cuisses. Non non non, elle ne peut pas toucher à ça. Carole, help, dragouille-la, raconte lui fleurette, danse nue devant elle, je ne sais pas moi mais fais quelque chose avant qu’elle ne me fasse quelque chose d’interdit par la loi nainesse.

***Nouveau long moment de réflexion***

- Dites, la succube là, c’est pas celle qui a dit que j’étais pas vraiment une femme ? Et qui ne m’a jamais répondu pourquoi ? Elle n’a jamais voulu me dire ce qu’elle pensait que j’étais ?
- Je vais te la faire parler moi !!!!!
- Viens ici vilaine succube aux idées dépravées envers ma personne.
- Tu vas finir par me dire pour quoi tu me prenais ?


Pendant ce moment mémorable, Zoé la gelée rouge vint à la vie en plein milieu des combats. Elle regarda autour d’elle, désorientée par le tumulte environnant.
En général, les nouvelles gelées n’ont pas de souvenirs de leur vies antérieurs, et se laisse dicter par leurs instincts premiers, soit attaquer le premier venu.
Pourtant, Zoé se souvenait clairement d’une nuit à l’abri dans les bras réconfortants d’une personne aimée, à écouter ses histoires à moitié assoupi.

Elle se tourna vers Jadina , dont elle avait un certain souvenir également :
- wellė maman ?


Mais Lillith la succube occupait trop « Môman » par ses paroles complexes. 
- oh oh, ne t’excite pas jeune fille, j’avoue mon péché, je t’ai amené à moi pour constater quel était ton sexe. Certaines de mes filles te pensaient même hermaphrodites ! Mais il semble que tu sois une femme, donc non, tu ne m’intéresses pas, désolée.

- Alors tu me juges dépravée ? Ma foi, c’est sûrement vrai. Mais je te relance le compliment. Bravo, moi-même je n’aurais pas fait ça aux miens. Te faire passer pour la mère de ces pauvres créatures, pour au final les faire combattre à ta place et les regarder se faire exterminer! Quel sadisme, digne des meilleurs d’entre nous. Au-dessus même. Je vois encore leurs visages paniqués te chercher tandis qu’elles étaient irrémédiablement éradiquer. Et qui étaient les assassins ? Tes propres compagnons!!

- Car tu le savais n’est-ce pas ? Que tes compagnons les avaient détruites. Alors qu’elles luttaient en leurs noms. Et cela sans aucune pitié. Je ne pourrais te dire lesquels dans le détail, ils étaient si nombreux à participer à la curée.

- Alors dis, moi, laquelle de nous 2 est la plus dépravée ?


- Une hermaphrodite ! Moi, s’exclama Caro-Lina? M’enfin, comment on peut imaginer ça ? Faut pas être normale pour penser ça ? Moi, j’ai tout ce qu’il faut là où il faut. Et tout en restant habillée, on le voit de loin. Ce n’est pas comme certaines qui se baladent à moitié nue pour qu’on les rate pas. Je ne vais pas te rater avec mon épée d’ailleurs.

- Au fait, c’est quoi une hermaphrodite ?
- Je vais le noter dans mon petit calepin à côté du mot « organismation », « ogarnisation », « orgasmisation », « organimation », « ogarismation » ? (^o^) Enfin bref, un truc du genre ! Je crois qu’aucun Ménestrel n’a jamais réussi à le dire. La prochaine fois que je les vois, je leur parlerai de ce mot « ematrodite ».

- Comment j’ai laissé tuer tes succubes ? Il manquerait plus que ça.
- Et par mes compagnons en plus. Ils font leur job.
- Enfin, pas vraiment parceque Carole elle a donné des instructions claires qui étaient de s’attaquer en premier aux « mamas » mais comme toujours, on a tous fait n’importe quoi et on a tué toutes les succubes en premier. Pas grave, l’elfe elle ne râle jamais longtemps.
- C’est drôle d’ailleurs parceque là, elle m’a demandé de m’occuper de la tête gauche de momoche et moi, je m’occupe de toi.
- Pas grave, elle ne râlera pas longtemps et puis moi, je suis un peu sourde avec tous les poils dans mes oreilles. J’aurais dû les raser l’autre jour. Kunyuk avait justement laissé trainer son rabot.

***Encore un long moment de réflexion***

- Tu ne parlais pas des succubes.
- Me regarde pas comme ça hein, ça va, je ne suis pas idiote, je sais que tu ne parlais pas d’elles, ce ne sont pas mes filles.
- Tu parlais de qui alors ?
- J’ai jamais eu de filles ^^
- J’ai eu 2 nainons, enfin 1, l’autre, il a dû être glissé là où il ne fallait pas… Bon, on ne va pas revenir-la-dessus.
- Oooooooooooh si…. Les gelées… Zoé…
- Le truc, c’est que je ne les vois pas. Ce n’est pas ma faute, c’est ce casque. Je ne vois pas à long terme avec lui. Alors bon ben, je leur ai dit de rester avec Zoé et Chloé les grandes sœurs à l’écart des combats et du coup, c’est loin pour moi.
- Et je ne les entends pas avec ces poils. Je pourrais peut-être demander ce rabot à prêter à Kunyuk.
- Mais qui les a tuées ?
- Bricogne ?
- Oh, il n’a pas dû leur faire beaucoup de mal. C’est Bricogne tout de même. Il n’est pas doué ! ^^
- Tout va bien, elles doivent être en sécurité.

Elle cria un coup après Zoé, lui rappelant qu’elle ne devait pas bouger, que Môman reviendrait bientôt


Lillith regarda Caro-Lina, perplexe.

- Ta bouche prononce des mots qui font des phrases, mais j’ai du mal à comprendre le sens général de tout çà. Mais ce n’est pas grave...

Lillith se désengagea et dépassa alors Caro-Lina, pour rejoindre zoé la rouge.

- C’est une des tes fifilles c’est bien çà? Puisque tu n’as pas l’air de leur apporter beaucoup d’intérêt, ça ne doit pas te déranger si le la tourmente un petit peu j’imagine....

Lillith fit alors pleuvoir une pluie de coup sur la pauvre créature.


Caro-Lina se mit à frapper la succube avec très peu de persuasion pour ne pas effrayer la petite Zoé.
- Regarde ma Zoé, jolie gelée, maman enfonce sa Claymore dans le bidou de la dame presque nue. Et hop, il y a un peu de sang qui coule. Tu vois comme c’est joli ? C’est la même couleur que toi. Et si tu veux ma nainette, Carole a une dague qu’elle n’utilise pas, je peux lui demander de te la donner.
- Non, elle n’a pas mal. Enfin, pas plus que quand tu lui mordilles les chevilles. Alors, tu la veux la dague ?
…Flouch…
- Zoé ?
- Comment ça « flouch » ?
- Où es-tu ?

Elle regarda autour d’elle et vit Kirga-Uh-Kmot, le familier de Ar Daegûl assez fier de lui. Elle bondit sur ses pointes de pied et hurla dans sa direction.
- Toi, tu vas le regretter. On ne tue pas les gelées des autres. Je te promets qu’une fois la Lillith morte, ce sera ton tour. Affine bien tes griffes !


Le familier lui répondit...
- RRrrôh, RRrrôh, RRrrôh... Une nainibus maquée ’vec une gélatouille... et j’ai érradiqué ç’t’hôrreur...
- Quel dommage !!!
- Du rregrrès !!! c’est quoi d’jà ???
- RRrâh, des menaces ??? ça j’sais c’que c’est et chu térrorrisé... vais m’planquer sous les jupes d’la Lilith... tu m’verrrrâs pu’. RRrrôh, RRrrôh, RRrrôh!!!



Récit de Caro-Lina, Zoé la gelée rouge, Lillith, familier de Ar Daegûl

PS : L'admin monstre et moi-même nous excusons fortement auprès des delainiens de moins de 7 ans qui suivaient avec beaucoup d'attention les aventures de Zoé. Nous n'avions pas d'autre choix que de mettre fin à la vie si passionnante de notre petite gelée que l'admin n'en pouvait plus de recréer.
(^o^) Ex-futur tonneau de Bhlown !
Avatar de l’utilisateur
Sunfire
Meuble
Messages : 597
Inscription : 08 juil. 2003 22:08
Localisation : Mulhouse (68)
Contact :

Re: Sanglante moisson

Message par Sunfire » 09 juin 2017 21:46

L'immense démon en faisait voir de toutes les couleurs aux aventuriers présents. Sunfire, Slaine et Puck affrontaient seuls le corps de la créature, mais les trois Bardes faisaient peine à voir. Surtout que Puck devait encaisser les attaques directes.

Les carbonisations du démon faisaient des ravages. Slaine et Sunfire ne pouvaient que soigner. Slaine avait tenté la combinaison gigantisme et implosion, mais le 1er sort fut bloqué par le monstre. Le mage elfe sentait la colère monter en lui. Tout ça pour rien! Il allait devoir attendre le bon moment pour retenter ces sorts.

Il vit des succubes déposer trois Ankhs. Il se rappelait vaguement les avoir vus quand le groupe des déesses était descendu dans l'Antichambre. Ce n'était pas la fine équipe du gars tombé malade? Il soupira. Il avait espéré du lourd. Ce n'est pas comme ça qu'ils allaient tous s'en sortir. Encore du temps passé à soigner d'autres aventuriers.

Mais bon, il devait garder son sang-froid, c'était son rôle. C'était le seul moyen d'assurer la survie du groupe.
Les chances sur un million se réalisent neuf fois sur dix
Avatar de l’utilisateur
anneisabelle.arcade
Pilier
Messages : 218
Inscription : 24 oct. 2015 10:15

Re: Sanglante moisson

Message par anneisabelle.arcade » 09 juin 2017 21:52

Un jour auparavant, Ténébris avait ressenti un doux sentiment qui l’avait rendu pleine de hardiesse. Maintenant elle comprenait, et elle regrettait presque. Par sa faute ses trois petits protégés, ayant à peine quitté le dispensaire, se retrouvaient en plein cœur d’un combat dont elle-même doutait de l’issue

Elle écrasa sur sa joue une larme, en étouffant sa rage dans sa gorge. Montrer colère ou désespoir à la cheffe des succubes lui procurerait plus de satisfaction que de voir l’archère morte.
Elle tituba jusqu’à l’escalier pour reprendre son souffle. Elle détacha son armure pour faire sécher les plaies qui couvraient tout son buste avant de perdre connaissance.

Quand elle rouvrit les yeux elle ne comprit pas immédiatement ce qui lui arrivait. Elle se redressa lentement, serrant la mâchoire pour ne pas laisser échapper un cri de douleur, et laça son armure les yeux perdus sur ces guerriers qui se livraient corps et âme dans le combat. Elle sentit un regard se poser sur elle et découvrit l’homme qu’elle aimait. Mais oui ! Cela lui revenait !

Elle se leva, l’arc au poing, plus déterminée que jamais et murmura à l’intention de son amant en déposant un baiser dans son cou :
- J’ai hâte que les combats cessent, Melethril Nîn, que nous fêtions nos retrouvailles comme il se doit, tu m’as tant manqué !

Puis elle clama d’une voix forte :
- Qu’Ecatis guide ma main. Si un seul des Ankh tombe sous les coups de l’une de tes sbires ou sous les tiens, ô Lilith, sache que je te le ferai payer au centuple.
Arc. alias Jadina, Danaël et Ténébris.
Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur.
Avatar de l’utilisateur
Carole
Habitué
Messages : 171
Inscription : 25 févr. 2005 14:17

Re: Sanglante moisson

Message par Carole » 10 juin 2017 11:35

Il y eut les premiers décès côté aventuriers.

Carole ne vit rien. Elle n’en eut pas le temps. Elle avait été kidnappée. Quelle étrange sensation ! En d’autres temps, elle aurait même pu trouver cela romantique. Sauf qu’ici, elle avait d’abords été embarquée par une mama et ensuite par des kidnappeuses. Bien plus loin. Quelle histoire romanesque pourrait-elle avoir avec une succube Mama ?

Elle inspira profondément.
Elle qui avait failli suivre la Lillith de son plein grès avant de se raviser de peur qu’on ne vienne pas la rechercher une fois les combats terminés, se retrouvait prise au piège.
Elle ne s’était pas fait cette réflexion par défaitisme mais par fatalisme. Caro-Lina était bien trop nombriliste, Carolyn trop afférée à la surveillance de la dite Caro-Lina, Jadina était bien trop inquiète pour Danaël et Sunfire… Il devait sans doute se dire que je me débrouillerais seule. Ne suis-je pas une femme forte, celle qui vécut de nombreuses péripéties, qui me suis sortie de pas mal de situations bien plus dingues que celle-ci. Oui moi !!! Moi, moi, moi. Encore moi. Mais moi, je n’étais jamais seule.

Elle se dit que là, incontestablement, elle était dans la mouise.

Elle se retrouvait vraiment seule. Enfin, avec Arsenic qui avait déjà tenté de fuir mais qui très vite avait été rappelée à l’ordre par les kidnappeuses.
- Il n’est donc pas possible de fuir.

Elle regarda Arsenic de plus près. Elle aussi paraissait être une mage.
- Dommage, le combat est perdu d’avance.

Elle se tourna vers Arsenic.
- Il y a un bon côté à tout cela. Nous avons avec nous les 3 succubes kidnappeuses, ce qui veut dire que Puck ne se verra plus emmener par l’une d’elles. Il pourra enfin combattre. Je te propose qu’on se laisse kidnapper. J’ai hâte de voir où elles nous emmènent. Et profitons de ce moment de répit pour soigner nos blessures. Et puis avec un peu de chance, le plan proposé hier verra le jour et nous serons secourues telles des princesses. Ou nous mourrons, seules.

Elles se firent embarquées plus loin encore…

Carole et Arsenic, c’étaient mises d’accord :
- Carole, mon familier t’a bipée, on devrait s’en sortir sans problème. Elle peut faire un portail, mais les monstres le prendront aussi
- Toi tu fais ce que tu veux Arsenic, mais moi, je suis les kidnappeuses. Ça évitera qu’elles retournent prendre quelqu’un d’autre
- Mais je ne serais jamais partie sans toi de toute façon. Je profite de ce répit pour remplir mes réceptacles.
- Et si nous faisons de temps en temps semblant de vouloir nous évader ? Il ne faudrait, ni leur rendre la tâche trop facile, ni montrer qu’on les suit de notre plein grès.


Récit de Carole et Arsenic
Avatar de l’utilisateur
Cuthalion
Maître RPiste et Grande Victime de Delain
Messages : 342
Inscription : 02 juil. 2016 21:38

Re: Sanglante moisson

Message par Cuthalion » 13 juin 2017 09:41

Tout s'était déroulé tellement vite que Firiel n’avait pas eu le temps de comprendre ce qu’il s’était passé. Se réveillant tout juste d’’un profond sommeil magique dans lequel ses compagnons et lui avaient été plongés, ils avaient été approchés par une succube à la sensualité telle que Firiel n’avait pu s’empêcher un court instant d’’oublier Ténébris. Une aura sexuelle se dégageait de son déhanché, et son corps à moitié nu n’avait visiblement pas déplu à Therok qui en avait laissé tomber ses armes par terre.

Sans leur laisser le temps de réagir, la succube les avait envoûté. A leur réveil, ils étaient au beau milieu d’un combat entre leurs amis et un groupe de démons et autres monstruosités. Pris dans la mêlée, ils furent gravement blessés et tombèrent au sol sous les coups des démons.

Poussant un cri rageur, la succube qui les avait enlevé les arracha un par un du sol avant de les jeter dans le grand escalier menant aux extérieurs. Prenant délicatement Firiel entre ses bras, elle lui susurra à l’oreille
"Hmmm je ne vais pas laisser un aussi joli minois dépérir." elle l’embrassa goulûment et avec fougue avant d’ajouter "N'oublie pas que tu me dois la vie petit elfe, et si jamais l’envie de découvrir les affres de l’amour charnel te prend, je ne serais jamais bien loin".

Sans réfléchir plus longtemps, Lorcus, Therok et Firiel rampèrent dans les escaliers pour déboucher sur la pelouse des extérieurs, le soleil frappant leur visage de plein fouet. A bout de force, Firiel sentit des larmes de honte couler le long de ses joues en pensant à Ténébris qu’il avait laissé en bas, et à l’affront qu’il lui avait fait en se laissant embrasser par la démone.
Avatar de l’utilisateur
Sunfire
Meuble
Messages : 597
Inscription : 08 juil. 2003 22:08
Localisation : Mulhouse (68)
Contact :

Re: Sanglante moisson

Message par Sunfire » 14 juin 2017 18:23

La bataille faisait rage. Les sorts faisaient crépiter l'air, les épées s'entrechoquaient, le tumulte était assourdissant.

Et Lillith vivait l'un des plus beaux instants de sa vie.

Elle se tourna vers Carole, un pique sauvage a la bouche... elle ne la trouva nulle part. Bon sang, où pouvait-elle bien être?

Elle n aurait pas fui, ce n était pas son genre. Il semblait aussi en manquer une autre, Arsenic, une de celles qui n'avaient jamais fui et elle avait cogné dur avec ses sorts.

Ce n'était pas le moment mais... Elle appela une de ses succubes et l'envoya enquêter.

----
Ailleurs:
Quand même, ces succubes qui emmènent Carole et Arsenic, elles étaient bizarres... c'est normal la barbe et le poil aux pattes????


Récit de Lillith (je précise que c'est bien Lillith avec deux l au milieu)
Dernière modification par Sunfire le 14 juin 2017 20:48, modifié 1 fois.
Les chances sur un million se réalisent neuf fois sur dix
Avatar de l’utilisateur
anneisabelle.arcade
Pilier
Messages : 218
Inscription : 24 oct. 2015 10:15

Re: Sanglante moisson

Message par anneisabelle.arcade » 14 juin 2017 19:19

Danaël abattit une nouvelle fois sa masse sur l’une des têtes du démon bicéphale, provoquant un ridicule craquement. S’en était fini pour lui. Il laissa glisser son arme sur le sol, et épuisé, il observa tous ceux qui l’entouraient. Il fronça les sourcils perplexe. Il manquait de gens...
- Jadina, n’as-tu pas vu Carole et Arsenic ? Elles ont disparues. Et les petits ? Ténébris, arrête. Tu ne sais pas où sont passés Lorcus, Therok et Firiel ?

L’archère baissa son arc et chercha du regard une chevelure d’argent. Elle se tourna violemment vers Lilith et cria, refoulant ses larmes :
- Tu te moques de moi, hein ? Tu l’as fait exprès ! Tu les as tués ! Tu les as tués....

Sa voix se brisa, et ses yeux se noyèrent dans des larmes. Jadina s’approcha d’elle et souffla :
- Arrête Téné. Lève-toi. L’heure de la vengeance va sonner. Prépare-toi.

Elle observa la cheffe des succubes avant de reprendre étonnée :
- Mais... C’est étrange, on dirait qu’elle ne comprend pas quelque chose... Ses troupes semblent l’avoir abandonnée. Que s’est-il​ passé ? Et où sont Arsenic et Carole ? Elles se sont fait kidnapper ?
Arc. alias Jadina, Danaël et Ténébris.
Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur.
Avatar de l’utilisateur
Sunfire
Meuble
Messages : 597
Inscription : 08 juil. 2003 22:08
Localisation : Mulhouse (68)
Contact :

Re: Sanglante moisson

Message par Sunfire » 16 juin 2017 20:00

Sunfire et Puck avaient réussi à rapatrier un Slaine blessé et chancelant au grand escalier.
La situation devenait terriblement critique. L’état des aventuriers se faisait de plus en plus grave et les réceptacles étaient vides.
Pire, les blessures du démon se refermaient petit à petit par soin ou par sa capacité d'auto-régénération.

Et ce n’est pas avec une organisation quasi inexistante qu’ils allaient l’emporter.
Sunfire regarda le champ de bataille. Lui, ses compagnons et Carole devaient-ils se tirer de là et les laisser tous mourir ou bien devaient-ils tous tombés ensemble au combat?
Mais... où était-elle?
Il soupira. Partir sans elle était impossible. Il n’y avait donc pas le choix.

"Lillith, si je viens avec toi, tu rappelles tes troupes? J’ai été capturé plusieurs fois, c’est donc que tu tiens à m’avoir."


Les Ar étaient loin de se décourager... Ils avaient fait au plus vite pour rejoindre le groupe affrontant les succubes... Vrai qu’après avoir affronté divers démons leur barrant la route, ils étaient là, mais les réceptacles bien vides, et vraiment pas préparés à la gravité de la situation.
Le résultat avait été que leur sœur Lith avait été rapidement kidnappée à deux reprises et qu’il avait fallu se concentrer sur sa libération et exterminer cette succube ensorceleuse et sa comparse mama.
De retour au cœur de la mêlée, ils avaient été la cible de plusieurs attaques... Lith rageait de ne pouvoir faire assez de dégâts pour passer l’armure de ces bicéphales, Del tentait de maintenir son frère et sa sœur en vie...
Seul Gûl avait l’air d’avoir quelques chances avec ses sortilèges... et l’aide précieuse de son démon invoqué... malgré qu’il ait écrasé un truc qu’il ne fallait pas, il lui était indispensable... et il allait s’en servir...
Après avoir difficilement réuni les runes nécessaire à son plan, il les confia à son dragon et se précipita dans la mêlée... la première implosion sur la tête droite du deux têtes lui avait donné tout les espoirs d’en finir avec ce démon... Malheureusement, la deuxième ne fut pas à la hauteur... la tête chancelait mais ne tombait pas... il n’y avait plus qu’a espérer que d’autre attaques arrivent avant que la créature ne se remette...
Lith, qui avait prit en grippe les kidnappeuses, tenta d’aller voir si leur comparses disparus avait été attirés comme elle vers le Sud... mais rien en vue dans la salle au sud... étaient-ils plus loin ???
Blessée, elle allait attendre le dernier moment pour pousser son investigation.


---Etage 0, grand escalier ----:

- Près du grand escalier, Firiel pleurait à chaude larme son humiliation récente. Tout à son chagrin, il ne vit pas l’ombre qui planait dans le ciel et venait dans sa direction. L’inconnu se posa à quelques mètres de lui.

Il sursauta lorsqu’une voix profonde s’adressa à lui :
"Encore Lillith? Décidément, aucune classe et aucune retenue celle-là. Et ce démons-là... Pas de chance pour tes compagnons... Ils vont mourir."

Firiel se retourna. Un homme de haute stature se tenait devant lui. Il portait un manteau avec la capuche relevé, cachant toutes les parties de son corps. Mais il semblait que sa cape cachait quelque chose de volumineux dans son dos. Il reprit :

"Mais tu pourrais les sauver, Firiel. Tous. Je pourrais t’en donner les moyens. Tu pourrais faire la différence, mais ça aura un prix. Qu’en penses-tu?."

---- Etage -5, zone de l’enlèvement -----:

Voilà un moment que Carole et Arsenic étaient traînées de forces par les succubes kidnappeuses. Et quelques choses clochaient. Au fil de la route, les succubes semblaient changer de forme pour devenir.... des démons? Voilà autre chose qui n’était pas pour rassurer les aventurières.

Les kidnappeurs s’arrêtèrent et jetèrent les aventurières au sol. Une forme descendit alors du ciel pour se poser devant elles. Il s’agissait d’un démon puissant, massif, imposant. Il les salua d’une révérence, et se présenta:
"Bien le bonjour mesdames, bienvenues parmi nous. Inutile de me remercier de vous avoir libéré de l’autre garce. C’est un plaisir pour moi. Je me présente : je suis Bélial."

Souriant, il leur adressa un clin d’œil :
"Mais vous pouvez m’appeler " mon maître" maintenant..."

------Etage -5, zone des combats------

Lillith jubilait:
- " Tu te rends, Sunfire? Bien, ça parait sage, mais ça arrive un peu tard. Mais je peut être magnanime. Je te prends toi et Puck, celui qui m’avait provoqué. Pas tout Puck, bien sûr. Je veux juste ça tête. Qu’en penses-tu? Vos vies pour les leurs, mais..."

Lillith s’arrêta. La succube missionnée par Lillith revenait vers elle. Elle semblait préoccupée. Et chuchota quelques choses. Lillith pâlit:
"Ah non! Non non non! Pas lui!"


Récit de Sunfire,Ar Daedel, Ar-Daelith, Ar-Daegûl, Lillith, Belial, homme mystérieux du 0
Dernière modification par Sunfire le 16 juin 2017 23:10, modifié 1 fois.
Les chances sur un million se réalisent neuf fois sur dix
Avatar de l’utilisateur
Cuthalion
Maître RPiste et Grande Victime de Delain
Messages : 342
Inscription : 02 juil. 2016 21:38

Re: Sanglante moisson

Message par Cuthalion » 16 juin 2017 23:09

Firiel :

Le visage encore tuméfié par les coups qu’il avait reçu, Firiel faisait face à l’inconnu. Non loin derrière lui, Lorcus finissait de panser les plaies de Therok.


- Qui êtes-vous ? Ce que vous dites n’a aucun sens !

Se pinçant l’arête du nez en réfléchissant, Firiel se dit qu’après tout, il n’avait plus rien à perdre. A quoi bon se targuer d’être en vie s’ils laissaient leurs amis mourir seuls en bas ? A quoi bon continuer d’avancer s’il laissait Ténébris mourir ?


- Vous savez quoi ? Laissez tomber je n’ai pas envie de le savoir. Je suis prêt à les aider quel qu’en soit le prix. Faites ce que vous avez à faire, mais faites le bien !
________
Inconnu :

- " Hé hé ne t’excite pas mon bonhomme. Le monstre à un point faible. Je peux te donner une arme pour le vaincre. Mais tout à un prix. je tiens à que tu le comprennes bien. Un jour tu devras le payer. Tu n’auras pas le choix. Ne t’inquiète pas, ce sera peu de chose par rapport à la vie de tes amis. Et tu les aimes n’est pas? Alors, avons nous un marché?"
_________
Firiel :

Haussant les sourcils de dédain face à l’individu qui se délectait visiblement de sa situation, Firiel lui répondit :

- Soit, je te l’ai dit fais ce que tu as à faire, donne moi cette arme et explique moi ce que je dois faire.
Avatar de l’utilisateur
Cuthalion
Maître RPiste et Grande Victime de Delain
Messages : 342
Inscription : 02 juil. 2016 21:38

Re: Sanglante moisson

Message par Cuthalion » 18 juin 2017 10:15

Inconnu :

" Nous avons donc un marché!. Bien bien bien. Voici. Avec ça, tu devrais pouvoir vaincre le démon. Attention, cette arme ne pourra être utilisé que contre le démon, et ne pourra en aucun servir à autre choses, sous peine de se retourner contre toi. Et elle disparaîtra à la mort de la créature. Voila la lame mon ami. Prend la : cela validera le pacte entre nous" .
______________
Firiel :

Sur ces mots, le mystérieux être encapuchonné sortit une petite lame de sa bure et la tendit à Firiel.

- Tu te moques de moi ? Tu veux que je tue un démon avec un couteau à beu ...


En prenant en main la lame, Firiel comprit instantanément qu’il avait signé un pacte avec le diable. Ses yeux devinrent noirs, puis rouges avant de reprendre leur couleur normale. Il prit conscience de l’aura maléfique qui suintait du moindre petit éclat du métal. Le pommeau de la dague était serti d’un rubis rouge sang dégageant une sombre lueur, promesse de mort ...

Sans dire un mot, Firiel tourna les talons et dépassa Therok et Lorcus pour se diriger vers les profondeurs qui l’attendaient. Il avait un démon à tuer, et il priait intérieurement Elian pour que son âme ne soit pas corrompue à jamais ...

_______
Inconnu :

L’inconnu sourit en voyant partir Firiel vers les escaliers, dague à la main. Il avait même enchanté leurs jambes, afin que lui et ses amis court plus vite.

Les imbéciles...


- " Tout a un prix, humain. Tout a un prix. Il aurait été bon que tu en demande le montant."


Le démon déploya ses ailes, et s’envola dans les airs rejoindre son maître. Bélial serait content.
Avatar de l’utilisateur
Carole
Habitué
Messages : 171
Inscription : 25 févr. 2005 14:17

Re: Sanglante moisson

Message par Carole » 19 juin 2017 17:27

--- Du côté des kidnappées---:

Carole fit semblant de s’enfuir mais sa feinte ne la mena pas très loin, l’arrivée d’un nouveau démon, plus grand encore, plus effrayant, plus imposant, l’avait immobilisée. Son ombre se confondait avec son corps ce qui le rendait plus monstrueux encore.
L’elfe chercha dans sa mémoire de quel démon il pouvait bien s’agir.
Elle prit vite un petit air sur de soi.
- Belounet ? C’est le nom que Lillith vous donne ? Je vous avoue, je suis étonnée de vous voir ici. Surtout, je suis étonnée de constater que vous nous avez kidnappées. Depuis le début, Lillith a dans l’idée de kidnapper certains d’entre-nous. Je ne pensais pas qu’en réalité, il s’agissait de vous directement. Vous auriez pu attendre la fin des hostilités pour récupérer votre dû, à priori elle ne comptait pas tuer les demoiselles. Au contraire, elle a parlé de vous revendre les femmes.
- Mon Maître ? Vous plaisantez ? Nous ne sommes pas des démones. Nous n’avons aucun maitre. En avoir un, pressent que nous sommes des esclaves au service de... De qui d’ailleurs ? Bélial ne me dit rien sur votre personne. Ni la raison pour laquelle vous vous êtes donné tant de mal pour nous emmener jusqu’ici.
Avatar de l’utilisateur
Sunfire
Meuble
Messages : 597
Inscription : 08 juil. 2003 22:08
Localisation : Mulhouse (68)
Contact :

Re: Sanglante moisson

Message par Sunfire » 21 juin 2017 08:53

Le grand démon subissait les attaques désordonnées des aventuriers mais s'en remettait toujours. Et à chaque fois ses ripostes faisaient des ravages.

Boursicotteur s'adressa alors au groupe:
"Le monstre a un point faible....je m’étais déjà posé la question depuis son arrivée. Peut-être qu’on perd notre temps a s’acharner sur les têtes et qu’il faudrait se concentrer sur le corps. Deux têtes sans corps, ça ne marche pas! Bon en même temps la tête droite est bien amochée autant la finir, mais ça serait dommage qu’elle repousse!!"

L'attaque avait été préparée avec minutie par les Bardes. Slaine et Sunfire avaient tout calculé, et Puck n'attendait qu'un ordre pour frapper.
Les sorts de soutien furent lancés. Slaine put se déplacer et lancer des sorts plus rapidement. La première implosion fit des ravages sur la tête droite du démon. La deuxième fut bloquée. Sunfire bombarda la créature de projectiles lointains. Puck, dont les capacités furent augmentées par un sort de berserk se jeta sur le monstre et abattit plusieurs fois son épée. La lame lacérait la chaire, tailladait et tranchait.
Finalement, la tête droite se détacha du corps du démon et s'écrasa au sol en un bruit écœurant.

Les trois Bardes firent face à Lillith.
Sunfire haussa la voix assez fort pour que la succube puisse l'entendre:
"Hé Puck! Lillith a dit qu'elle aimerait ta tête."
"Par ma barbe, bien sûr que je la lui donne!"

Et le nain lui lança la tête droite de son démon.
"Voilà la tête, grognasse! Bon baiser d'Ecatis!"
"où as-tu emmené Carole, Succube?" demanda Sunfire.


---- Etage -5, zone des combats -----
Lillith rit devant la première tentative avortée des aventuriers.
"Bel effort, mes amis, bel échec également. Dommage, vous n’étiez pas loin. Et comme on dit, tout a un prix, l’échec aussi. Sunfire, tu aurais du accepter ma proposition."

Les flammes du démon s’abattirent sur les aventuriers.

Lillith se délecta un instant de leurs cris de souffrance et de douleur.

Mais ça ne dura pas. Les aventuriers se relevèrent rapidement et décapitèrent la tête droite du démon.

Lillith était préoccupée. Le combat s’éternisait, et pendant ce temps, Carole et Arsenic se faisaient enlever par Belounet. La saleté avait profité d’un moment d’inattention pour enlever ses proies. Et ça, elle ne l’appréciait pas du tout!

Carole et Arsenic. De fières ennemies. Ses ennemis. Et Carole... personne encore ne lui avait tenu tête ainsi. Elle était face à un dilemme. Le combat ici semblait n’en plus finir, et même si le démon avait encore des ressources, les aventuriers étaient loin d’être vaincus. Mais l’idée même que Bélial puisse, pendant ce temps, disposer des deux femmes, puisse disposer de Carole, la révoltait.

Il allait falloir faire un choix.

------ Etage -5, Bélial-----
"Ainsi vous ne me connaissez pas? Mille excuses alors, je me dois de me présenter plus avant. Ainsi je suis Bélial, roi des incubes. Disons une sorte de "pendant" à Lillith. Elle et moi dirigeons cet étage. Nous avons un arrangement, voyez-vous? Les hommes sont à elle, les femmes à moi. Cela dit, elle ne l’a pas trop respecté récemment. Mais je ne lui en veux, nous n’avons pas de très bonnes relations.

Pour ce qui est de votre enlèvement, je m’en excuse s'il vous a causé quelques désagréments. Nous somme toujours à la recherche de nouvelles amies, et nous n’avons pas pu résister devant les superbes femmes que vous êtes. Mais je dois l’avouer : ravir à Lillith des personnes auxquelles elle porte tant d’intérêts est un bonus non négligeable.

Voila pour les présentations. J’espère que cela vous éclaire, et si vous avez d’autres questions, je serai ravi d’un répondre. Mais nous avons un problème à régler avant. Je vois que vous refusez de m’appeler Maître. C’est ennuyeux, cela veut dire que notre relation commence sur de mauvaises bases. Peut-être une petite démonstration s’impose. Permettez... "

Une pluie de coups s’abattit sur Carole....

Arsenic avait tenté de fuir mais avait été rapidement rattrapée. Alors elle s’était préparée au combat, face à des ravisseurs qui étaient en train de changer d’apparence mais n’avaient pas l’air trop solide. Puis il était arrivé. Annoncé par une odeur pestilentielle et une voix caverneuse. Ça se compliquait. Que voulait-il ? Carole, toujours aussi impétueuse et fière, le provoqua et en reçut une volée de bois vert.
Elle apostropha le démon:
"Eh, ça suffit maintenant. Faut-il que tu aies peur des femmes pour t’en prendre à elles de façon aussi lâche ??! Nous ne sommes pas de superbes femmes, nous sommes des aventurières au sang chaud et nous n’avons que faire des provocations maladroites d’un autre mâle frustré. Explique nous ce que tu attends de nous!"


Etage -5, zone des combats:

Lillith jeta un regard de dédain à Sunfire :
"Je n'y suis pour rien. Et... Oh et puis zut !!"

Elle jeta à la ronde :
"Occupez-vous du reste et fermez derrière moi ! "

Lillith ouvrit alors un portail qu'elle passa rapidement. Une fois partie, une de ses succubes ferma le passage à l'aide d'une annulation magique.

Étage -5, enlèvement:

Bélial et ses acolytes frappaient à tour de bras les deux jeunes femmes, qui se défendaient avec acharnement.

"Bien, bien, vous vous défendez bien, c'est amusant. Mais combien de temps pourrez vous tenir ? J ai hâte de savoir ç..."

"BELIAL ! !!!"

La voix de Lillith retentit au dessus d'eux. Elle se posa entre les aventurières et le démon.

"Il suffit, Bélial! Va donc jouer ailleurs! Elles sont à moi !"


Récit de Boursicotteur, Sunfire, Puck, Arsenic, Lillith, Bélial
Les chances sur un million se réalisent neuf fois sur dix
Avatar de l’utilisateur
Cuthalion
Maître RPiste et Grande Victime de Delain
Messages : 342
Inscription : 02 juil. 2016 21:38

Re: Sanglante moisson

Message par Cuthalion » 22 juin 2017 14:11

Firiel :

C’est un Firiel au visage sombre qui fit son entrée dans l’antichambre de l’enfer. Son regard prit une couleur braise lorsque sa main glissa dans son pourpoint pour agripper la dague maléfique. Sans adresser un regard à ses compagnons, il lança à la cantonade d’une voix grave :

- Jetez moi vos meilleurs sorts de soutien.

Ce faisant, il se tourna vers le gigantesque démon. Son large torse se terminait sur un large cou sur lequel il ne restait plus qu’une seule tête, la deuxième ayant roulé au sol. Du sang noirâtre coulait en abondance de la plaie, mais cela ne semblait pas gêner outre mesure l’atrocité.

Le jeune elfe raffermit sa prise sur la dague et commença à s’avancer sous le regard ahuri des autres combattants. Ses yeux passèrent du rouge au noir avant de reprendre leur couleur normale. S’ébrouant pour lutter contre l’aura maléfique de la dague, Firiel pria de nouveau Elian de lui donner la force de mener ce combat.

Il ne pensait pas au combat contre le démon, mais au combat qu’il devrait mener après, pour sauver son âme ...


Admin :

----- Etage - 5 , Belial et Lillith -----

Belial accueillit la nouvelle arrivée comme s’il c'était s’agit d’une vieille amie venue lui rendre visite :

- Chère Lillith, quelle belle surprise que voilà ! C’est toujours un bonheur sans borne de pouvoir profiter de ta compagnie. Que me vaut le plaisir ?


Lillith souriait également, mais le sourire s'arrêtait à ses yeux, qui eux lançaient des éclairs :

- " Plaisir n'est pas vraiment le terme que j'emploierais pour ma part. Plutôt un truc entre ennui et dégoût. Et je te retourne la question : que fais-tu ici, à chasser sur mes terres ? Dois-je te rappeler notre pacte ?"

- " Quel dommage que tu le prennes ainsi ! Moi qui t’apprécie tant ! Quant au pacte ? Oh je m'en rappelle bien. Les hommes pour toi, les femmes pour moi. Je prends donc ce qui me revient de droit. Donc si tu permets ..."

- " Non ! "
Dit-elle d'un ton ferme .

- " Non ? Tiens donc...." Le ton affable et le sourire de Bélial disparurent comme neige au soleil. " Tu n as pas l air particulièrement en forme, petite garce. Et ta petite guéguerre t’as coûté cher. Es-tu certaine de vouloir me défier ? "

Le sourire de Lillith se fît plus féroce tandis qu’elle sortait sa lame de son fourreau.


-" Voyez-vous ça. Mon petit chaton me croit sans défense. Viens donc ici vérifier ta théorie. "

La tension s’accentua autour des protagonistes. Ils se fusillaient du regard, semblant prêt à se jeter l’un sur l’autre.

Puis Bélial ferma les yeux et soupira d un air théâtral. Et sourit d’un air chaleureux à Lillith.

- " Ma foi, j'en oublie mes bonnes manières. Je m’en veux terriblement. Je ne pensais pas qu elles t'avaient autant tapé dans l œil. Je te les laisse alors . Pour cette fois ..." Le sourire de Bélial disparu de nouveau, et le regard qu’il leur lança les fit tous frémir. Il reprit un ton beaucoup plus sérieux. " Pour cette fois. Nous allons vite reparler de tout ça..."

Puis Bélial, de nouveau un sourire amical sur les lèvres, salua d'une révérence l'assemblée.


- " Mesdames, salutation, et au plaisir"

Puis il s'envola dans le ciel.
Avatar de l’utilisateur
anneisabelle.arcade
Pilier
Messages : 218
Inscription : 24 oct. 2015 10:15

Re: Sanglante moisson

Message par anneisabelle.arcade » 22 juin 2017 21:17

Ténébris ouvrit des yeux étonnés : ses protégés n’étaient donc pas morts ? Elle sourit à Firiel qui passait sans même poser ses yeux sur elle.

Danaël s’approcha de sa soeur adoptive et lui souffla :
- Je veux bien croire que ce mec soit légèrement bizarre, même pour un elfe. Mais là... Tu le trouves normal, toi ?

L’archère posa les yeux sur la chevelure d’argent qui s’éloignait en secouant la tête. Quelque chose ne tournait pas rond. Dans sa démarche, dans son ton, dans... Ses yeux.

- Dieux du ciel... Dan ! Regarde ses yeux, Danaël !

- Bah quoi ? Il a dû éplucher des oignons, je ne sais pas moi.
- Non ! Regarde ! Il a les mêmes yeux que mon père... Mon père était un sorcier des ténèbres, Danaël ! Je ne sais pas ce que cet abruti à fabriquer là-haut, mais je crains que ce soit quelque chose de pas tout à fait net. En plus, les elfes ont toujours eu une saint horreur du sang, regarde Jadina. Et lui se dirige droit sur un affreux monstre ensanglanté. Moi je te dis qu’il y a ka-go sous buisson !

Alors que le jeune elfe réitérait sa demande de sorts, Jadina et Kelmore psalmodièrent, laissant le jeune elfe, dague à la main, avancer vers le démon.
Arc. alias Jadina, Danaël et Ténébris.
Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur.
Avatar de l’utilisateur
Carole
Habitué
Messages : 171
Inscription : 25 févr. 2005 14:17

Re: Sanglante moisson

Message par Carole » 25 juin 2017 13:24

---Du côté des kidnappées---

Les deux femmes furent surprises par l'arrivée subite de la succube.
Carole se demanda si Lillith venait pour les occire. Était-ce donc cela le plan ? Belial et elle, collaboraient pour kidnapper deux femmes afin de les tuer ou de les asservir ? N’était-ce pas un peu exagérer ? Sa petite personne ne méritait pas autant d’égards, si ça se trouve Arsenic cachait bien son jeu. Elles ne se connaissaient pas dans le fond, alors peut-être qu’elle valait autant de sacrifices.
Elles comprirent vite qu’il n’en était rien. Belial et Lillith ne travaillaient pas de concert mais il s’agissait simplement d’une guerre de territoire.
C’était leur chance !
Carole en jubila. Elle qui réfléchissait à comment s’arranger pour emmener Belial en zone de combat pour qu’il se confronte à Lillith. Elle n’en avait nul besoin, c’est Lillith qui venait combattre Belial.
Cela dit, elle se demanda qui devait impérativement gagner la bataille. Le monstre gargantuesque non habile avec son arme ou une succube plus fébrile mais agile ?
Elle n’eut pas le temps de trouver la réponse que Bélial faisait ses adieux et s’envolait.,

Quel serait le sort des deux femmes face à la succube ?
Répondre