[Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Toutes les quêtes du jeu.
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 07 déc. 2016 19:32

Quelque part, dans les tréfonds des Souterrains, un jeune archer morbelin du nom de Kliddey courait à la recherche d'un escalier pour remonter vers la surface. Il ne fallu guère longtemps avant qu'il ne soit pris à partie par un groupe d'aventuriers sanguinaires qui s'empressèrent de le tailler en pièce. L'un d'eux resta toutefois à l'écart, les sourcils froncés, puis s'approcha du corps meurtri et ensanglanté du jeune Peau-Verte :

@guiness :


- Un archer morbelin portant un nom , cela semble bien étrange .... Es tu là pour surveiller ? Ou doit-on te combattre ?

@Le Boute-en-Train (meilleur admin-animateur des Souterrains :mrgreen: ) :

Dans un râle d’agonie, Kliddey agrippa l’humain par le col de sa tunique :

- Che ne chui pas chune bête. Nous chautres morbelinches avons chété pendant trop longtemch sous le joug de Malkiar le Chombre ! Che m’apprêtais à rechoindre l’armée de Shadbak la Cruelle ... hhh. Che ne verrai chamais la lumière du chour et che ne connaitrais chamais la libertéch, mais si tu es un tant soit peu bon, tu feras chavoir à tout à chacun que nous chautres morbelinches marchons vers notre libertéch et que plus chamais le Chombre Sorchier ne nous dictera che que nous devons faire Hhhhh.

Poussant un dernier soupir de souffrance, le jeune archer au visage défiguré par la douleur ferma les yeux. Son bras tomba mollement sur son torse, et le Monde continua de tourner, le combat faisant rage autour de son cadavre. Après tout, ce n’était qu’un morbelin ...
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 02 sept. 2017 16:36, modifié 1 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Vivelabiere
Newbie
Messages : 5
Inscription : 02 nov. 2016 21:38

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Vivelabiere » 08 déc. 2016 12:56

Guiness s'approcha du corps ensanglanté de Kliddey, et entendit ses derniers mots mourir dans sa bouche.
Un sentiment étrange envahi Guiness, il comprit que même dans ce bas monde où ces créatures se jetaient dès que possible sur les aventuriers pour les écharpés, certains n'étaient pas que de simples démons avides de sang et de chair fraiche, certains fuyaient leur condition d'esclaves de l'enfer et ne cherchaient que la liberté, ils avaient double ennemis leur propre espèce et la nôtre, était-ce pour cela qu'ils portaient un nom ? ...

Kliddey... prononça Guiness entre ses lèvres, un sentiment de tristesse le submergea, il s'agenouilla près de lui, posa sa main sur son visage et lui abaissa les paupières.
Il dit tout haut " Mon espèce n'est pas mieux que la tienne, nous avons notre lot d'aventuriers viles et malfaisants qui tueraient pères et mères pour arriver à leur fin...", il se tourna et regarda les plaines et prononça dans sa tête " Kliddey, je ne peux rien te promettre mais sache que je tenterai d'aider les tiens, ceux qui portent un nom, de les sauver de la barbarie de nos 2 mondes"
Il déposa un flèche entre les doigts crochus de Kiddley, le regarda intensément une dernière fois, et couru à travers les plaines.
Vite, il fallait prévenir ses frères d'armes, sa cheffe de coterie Annaelle et lui dire que certaines de ces créatures portant un nom ne cherchaient que désespérément la fuite ... et surtout ... surtout ... Shadbak la Cruelle etait revenue

Guiness
Avatar de l’utilisateur
essaion78
Pilier
Messages : 282
Inscription : 13 sept. 2016 22:22

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par essaion78 » 11 déc. 2016 22:35

@Persée

Persee ne pu s'empêcher de se ronger les ongles tout en découvrant la missive de guiness. Il fallait se rendre à l évidence : shabdak n était pas morte. Pire encore, elle était de retour, et semblait assembler une armée.

Shabdak... ce nom éveillait tant d écho en lui. Tant de sentiments contradictoires. Ce jour la, avec l aide de ses freres d armes, Il l avait vaincu, mais il n avait jamais vraiment considéré cet acte comme une victoire. Le corps sans vie du fils de la morbeline l avait hanté longtemps.

Shabdak... Son fils avait parlé de liberté lui aussi. Il avait semblé sincère. Assez pour que Persée decide de l épargner. Le morbelin de guiness parlait lui aussi de liberté. Il existait donc une faction qui avait décider de se libérer du joug de Malkiar. C etait une bonne chose. Une bonne nouvelle dans leur combat sans fin contre le sorcier.

Mais ce n était pas aussi simple. Il état bien placé pour le savoir. Avec shabdak, la liberté avait un prix. Et c était le prix du sang.

La dernière fois, il était arrivé juste à temps. Shabdak et ses morbelins avait attaqué touts les aventuriers alentours, et sans son groupe, il y aurait eu des morts. Il avait pu intervenir à temps. Que comptait elle faire maintenant avec son armées?

Si elle comptait amener son peuple vers la liberte, grand bien lui fasse. Persée ne pourrait qu encourager son action. Mais si pour cela elle prenait le chemin de la guerre...

Persée s empara de sa plume et de plusieurs parchemins. La soirée allait être longue . Il aurait beaucoup de lettre à ecrire. Il allait falloir qu il prévienne sa guilde et son groupe.

Si Shabdak prenait le chemin de la guerre, ils seraient prêt.
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 12 déc. 2016 06:27

Morwën ramassa quelques brousoufs. Encore 800 et il pourrait offrir à son dieu un culte. Il sourit à cette pensée.
Soudain dans son dos, il entendit fuser un objet. Il se retourna vivement et reçu le projectile magique en plein poitrail. Une tentacule lui fouetta la face. Plus surpris qu'effreayé, il jeta un coup d’oeil à sa blessure et sa gorge se serra. Il cracha du sang.
Il renifla de dédain en apercevant, à travers de la brume magique la personne qui l'avait attaqué sans crier gare, juste pour défouler sa haine. Il reconnu Kaladin, faquin haï des Ankh-Morpok, vil pleutre qui n'avait pas hésiter à abandonner des disciples pour aller se mettre à l'abri en zone de droit lorsque ceux-ci les attaquaient.
Il serra les poings et se détourna pour tenter d'échapper à une mort certaine. Il ne pouvait pas mourir, il devait rejoindre la cheffe de l'armée morbeline. Il entendit une nouvelle incantation dans son dos. D’une main tremblante, il saisit son médaillon. Il sentit la puissance divine apaiser les battements sacadés de son coeur. Il déposa un baiser fervent sur le symbole de son dieu et se retourna dans la direction de l’humain. Il caressa du regard l’insigne morpokien qui luisait à la lueur de la boule de magma qui crépitait au bout des doigts du mage. Dans son dernier souffle il dit :
- Kaladin... Prends garde à la conséquence de ton acte.
Élevant la voix il poursuit :
- Pour les Ankh et Balgur, pour la Liberté, Shadbak et le Dieu Triste.

Son corps s’embrasa. L’âme du demi-elfe se détacha de la torche vivante qui lui avait servie d’enveloppe corporelle et souffla :
- Ô dieux, rendez-moi la vie...Je dois me battre pour la Liberté Morbeline ! Shadbak, promit-il alors, je te retrouverai bientôt.
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 12 déc. 2016 14:24

Le Dieu Triste était préoccupé. Contemplant ses créations, il les voyait s’entre-déchirer chaque jour un peu plus, participant à leur propre extinction. La venue de Shadbak avait insufflé en lui une lueur d’espoir, il était convaincu qu’elle saurait rassembler les morbelins, ce Peuple Maudit. En réalité, la situation était beaucoup plus complexe : certains morbelins s’étaient ralliés à la cause de Shadbak, entendant son appel et clamant leur Liberté haut et fort. D’autres en revanche avaient préféré se terrer dans l’ignorance, se laissant massacrer par les Hommes, les Elfes et les Nains.

Ses espoirs reposaient désormais sur Shadbak et sa toute nouvelle recrue, une jeune morbeline du nom de Mörwen. Elle avait spontanément contacté la cheffe de guerre pour se mettre à son service et lui recruter une armée. Et quelle armée ! Une foule de guerriers avaient répondu à son appel, certains humains abandonnant même leurs préjugés pour combattre le diktat d’Hormandre.

Mais l’impuissance du Dieu Triste fut portée à son paroxysme lorsqu’un guerrier de lumière pensant combattre pour le Bien, pulvérisa la frêle enveloppe charnelle de la morbeline d’une boule de magma. Le petit corps disloqué de Mörwen retomba sur le sol, sans vie, après avoir été projeté contre un rocher.

Pour la première fois depuis sa divine existence, le Dieu Triste ressentit de la haine. Même lorsque sa Création avait été maudite par les autres Dieux du Panthéon, la colère l’avait épargné. Même lorsqu’il avait vu les humains massacrer sans relâche son Peuple Maudit, il n’avait que sombré dans la tristesse. Mais voir aujourd’hui une des créatures en laquelle il plaçait ses espoirs se faire anéantir sans une once de pitié, le fit sombrer dans une rage incommensurable.

Rappelant Mörwen auprès de lui, il s’adressa directement à elle :

- Mon Enfant, aujourd’hui tu viens de faire l’expérience de la haine gratuite que les humains éprouvent à l’égard de ton Peuple. Mais ta Destiné n’était pas de mourir par la lâcheté d’un magicien de pacotille. Avec Shadbak, tu devras guider ton Peuple vers son destin et sa Liberté. Suis les ordres de la Cruelle et guide son armée vers la victoire et la rédemption ! Pour autant, fais preuve de pitié et d’humilité, afin d’en réapprendre les fondements aux humains. Pour la première fois aujourd’hui, j’ai ressenti de l’impuissance et de la colère, mais ne sombre pas dans ces travers. Maintenant va ma Fille, tu es bénie.

Sur ces mots, le Dieu Triste déposa un baiser sur le front de Mörwen, lui inondant le visage de ses larmes. A son réveil, Mörwen était dans les montagnes, aux côtés de Shadbak.
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 02 sept. 2017 16:36, modifié 1 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Disthene
Petit joueur
Messages : 18
Inscription : 19 déc. 2005 18:55

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Disthene » 13 déc. 2016 09:59

Il était tôt dans la journée lorsque Disthène souleva la trappe qui ferme l'un des escaliers tortueux entre la Surface et le mode envoûtant des Souterrains. Il aida Fluorine a monté la dernière marche, ce dernier cachant ses yeux du Soleil. Il est vrai que ni lui ni les autres n'étaient revenus ici depuis plusieurs sabliers, qu'ils avaient fini par casser, car compter les jours était devenu très vite accessoire plus bas. Disthène savait qu'il perdrait l'avantage de son infravision à la Surface, mais que l'elfe Fluorine deviendrait vite leur meilleure option pour la vigie. La petite souris blanche aux yeux bleu émeraude courait d'une épaule à l'autre lorsque Serpentine arriva à son tour en Surface. Serpentine était très fiere car son familier avait réussi à retenir un sort d'adresse au combat, chose qui serait très utile en Surface. Disthène lui fit un signe de la main et Serpentine l'aida magiquement comme elle le fait si souvent. Très vite, l'enchanteur maléfique, les quelques rats et buissons furent transpercés de carreaux d'arbalète. Disthène faisait place nette. Fluorine commença à établir un petit campement de base. Il faudrait quelques heures au groupe pour s'habituer aux conditions, au rythme du Soleil et à prendre contact avec Morwën. Car ils venait pour lui, le morbelin qu'ils avaient croisé plus bas, pris sous leur protection avec plus ou moins de réussite !

- Disthène, il faudrait que tu te décides à lui faire savoir que nous sommes là ! Car souviens-toi, c'est plutôt très grand ici. Et je n'aime pas devoir traverser tout ce territoire. Dit Serpentine dont la seule raison de vivre était son familier. C'était peut-être le dernier qu'elle tentait d'éveiller, trop déçue et affectée par la mort des antécédents.

- Oui je vais faire cela après un bon café et un bon repas.

C'est à ce moment là qu'un morbelin des plaines s'approcha d'eux sans se douter qu'il allait y passer, car une zone de 2 lieues autour de Serpentine était considérée comme un sanctuaire par Fluorine et Disthène. Tout horreur dans cette zone était une menace pour la souris blanche. Donc, depuis quelques temps, ils ne se posaient plus la question de savoir si c'était des gentils ou des mauvais, ils tiraient à vue. Disthène l'attrapa par le cou. Prêt à lui enfoncer son couteau dans une narine ... Il s'arrête.

- Toi, tu vas aller me trouver Morwën, un truc comme toi ! Et tu vas lui dire qu'un Nain est venu pour lui et qu'il a tout intérêt à bien nous accueillir ! Tu as compris.

La chose secoua la tête, un brin d'herbe entre les dents. Disthène ne savait pas que ce type de morbelin était herbivore et inoffensif. C'est qu'il n'est pas très instruit comme nain. Puis il la lança un peu plus loin. Le morbelin fuya.

- Voilà, le message est passé !

Serpentine secoua la tête en se disait que si Morwën recevait le message, cela tenait du miracle ...
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 13 déc. 2016 13:41

Shadbak tournait comme une lionne en cage. Le campement avait été réveillé par une explosion lumineuse en pleine nuit. Le corps d’une morbeline était apparu sur le sol encore fumant et depuis lors, tous patientaient en attendant que la créature se réveille. La cheffe de guerre avait reconnu l’écusson des Ankh Morpok tatoué sur la peau verdâtre de la morbeline, et ne doutait pas qu’il s’agissait de Mörwen.

Ce n’est qu’au bout d’une heure que Mörwen émergea de sa transe. La jeune morbeline semblait déboussolée et regardait autour d’elle, se demandant où elle avait atterri. S’approchant d’elle, Shadbak la releva sans ménagement :


- C’est donc toi Mörwen, je te rencontre enfin.

Examinant sa congénère de bas en haut, La Cruelle lui releva le menton et observa son front :

- Je vois que tu as fais connaissance avec notre Divin Père, tu portes sa marque sur ton front, tout comme moi.

Tout en parlant, Shadbak désigna son front sur lequel apparaissait une petite tâche blanchâtre en forme d’étoile solaire. Reprenant la parole, La Cruelle poursuivie :

- Tu as donc été choisie par le Dieu Triste comme moi pour mener notre peuple à la victoire. Hmm, cela explique sûrement ton entrée fracassante. Peu importe, il est temps de te fournir de l’équipement, tu ne respires pas le charisme quand tu es nue !

Se faisant, la cheffe de guerre ordonna qu’on lui rapporte une armure de qualité ainsi que des armes à fournir à Mörwen. Foudre s’exécuta et revint rapidement, croulant sous le poids d’une armure trop lourde pour lui, et portant un arc et un carquois sous le bras :

- V’la s’qu’tu m’as d’mandé Shadbak. Une bonne ’rmure et n’arc d’chitine.

Remerciant son subordonné d’un signe de tête, Shadbak le soulagea du poids des équipements et les tendit à une Mörwen ne comprenant pas ce qu’il lui arrivait.

- Enfile ça, c’est une armure de cuir de la plus grande qualité, tout droit sortie des armureries d’Hormandre, et tout aussi vite dépouillée sur l’aventurier qui s’est cru suffisamment fort pour m’attaquer.

Poursuivant l’inspection de l’équipement, Shadbak attendit que Mörwen enfile l’armure pour lui tendre son nouvel arc et le carquois rempli de flèches :

- Et voilà un arc court en chitine. Pas le meilleur arc qui soit, mais il est petit et précis, ça devrait faire l’affaire. La commandante de l’Armée Libre se doit d’être bien équipée.

Reculant pour observer sa commandante, Shadbak hocha la tête d’un air satisfait. L’inspection pris rapidement fin par l’arrivée des gardes du camp, traînant par les bras un pauvre morbelin herbivore regardant autour de lui d’un air terrorisé.


- Cheffe ! Regardech che qu’on vient de trouvech à l’entrech du campement ! Paraît qu’il a un messache à vous tranch’mettre !

Fronçant les sourcils, Shadbak souleva la petite créature a bout de bras et rapprocha son visage du sien en sortant les crocs :

- Qui es-tu, et comment as-tu trouvé mon campement ?

Paralysé par la terreur, le morbelin des plaines s’urina allègrement dessus tout en bégayant :


- Che ... che ... che chui Taju ! Euuh ... chai un ... un ... mechage pour Mörwen.

Déglutissant avec difficulté, le morbelin poursuivi :

- Un nain du nom de Dichthene m’a fait chavoir que che devait prévenir Mörwen qu’il était arrivech et qu’il n’avait pas l’intenchion de pachienter pendant une chemaine. Chai vu de la lumière alors che chui venu voir, mais chi Mörwen n’est pas lach, che vais vous laicher tranquille.

Pleurant de terreur, Taju commença à trembler. Shadbak le reposa au sol et le redressa lorsqu’il s’effondra comme une chiffe molle.


- Je te pris de m’excuser pour cet accueil un tant soit peu agressif, mais je devais m’assurer que tu n’étais pas un espion à la solde de Malkiar. Mörwen est bien ici, et nous n’attendions que la confirmation de l’arrivée des Ankh Morpok pour nous mettre en route. Tu peux rester ici pour te restaurer et te reposer, ou tu peux te joindre à nous, à ta guise. Je te conseille d’aller te changer, tu pues la pisse à des kilomètres à la ronde !

Hochant frénétiquement la tête, c’est un Taju incrédule qui indiqua à Shadbak sur une carte où se trouvait Disthene, et qui lui indiqua où s’était retranchée l’armée recrutée par Mörwen (il avait eu la malchance de tomber sur les troupes de Mörwen avant d’arriver au camp de Shadbak, ce qui expliquait la désagréable odeur d’urine qui émanait de son pantalon).

C’est au petit matin que tout le monde leva le camp, Mörwen et Shadbak en tête. La descente des montagnes fut longue et périlleuse, et c’est en milieu d’après-midi qu’ils foulèrent les plaines du royaume d’Hormandre, non sans avoir au préalable récupéré les troupes recrutées par Mörwen.

S’approchant de sa commandante des armées, Shadbak lui dit :


- Mörwen, je veux que tu partes en reconnaissance sur la position de Disthene. Une fois que tu l’auras rejoint, préviens moi s’il y a des ennemis dans la zone. Une fois que les lieux seront sûrs, je te rejoindrai avec nos troupes.
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 02 sept. 2017 16:38, modifié 1 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 13 déc. 2016 16:39

Le soleil était haut dans le ciel bleu de Delain. Un vent glacial s'enroulait autour de Morwën comme l'aurait fait un long manteau. Drapé de toute sa conviction et sa fierté, le morbelin avançait, son arc à la main. Au bout de quelques heures, il arriva au lieu de rendez-vous donné par son ami nain.

Il lui sourit rapidement avant de scruter les environs dans le cas où il trouverait un ennemi de la Liberté. Il vit de nombreux monstres : lièvres, rats, chauves-souris, Morbelins herbivores, Morbelins guerriers. Son regard parcourut les environs. Il aperçut alors à quelques pas de lui un Elfe qui portait osentensiblement les insignes de Malkiar et posait sur ceux qui l'entouraient un regard fat.
Morwën, que certains nommaient Ljuju, renifla de dédain.

Il banda l'arc de magnifique facture que lui avait offert Shadbak et tira sur un monstre pour s'entraîner. Voilà un moment que l'archer ne s'était pas exercé. D'une flèche, il blessa profondément sa victime.
Ravi, il tira de nouveau tout en demandant à Disthène comment s'était déroulé la route.
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 20 déc. 2016 10:28

@Disthene
Serpentine s’amusait à lancer des sorts sur les monstruosités qui encerclaient depuis peu un Émissaire des forces de Malkiar. L’air important, cet émissaire Elfe porte les couleurs des forces de Malkiar. Non pas pour lui venir en aide, mais plutôt pour booster les monstruosités l’empêchant de partir ... Disthène aperçut Morwën et son visage laissa apparaître un immense sourire ! Des vieux amis qui se retrouvent.

- La route a été agréable jusqu’ici. Il semble que Serpentine s’amuse avec un elfe aux couleurs de Malkiar. Sinon toi Morwën, je te mets à nouveau sous ma protection, tu vas donc redevenir mon " familier" ! Tu as des ordres concernant cet elfe là ? J’attends les autres, mais je ne suis pas sûr qu’ils vont venir vite ! En tout cas , tu peux déjà compter sur nous et cela devrait j’espère t’aider à avancer un peu mieux.

@Ljuju - Archer Morbelin (n° 6626467), Meilleur commandant des armées morbelines

Le commandant Morbelin sourit à son compagnon retrouvé.
- Merci, mon ami, répondit-il avec un clin d’œil, tu as désormais un familier qui commande les armées de Shadbak.
Je n’ai reçu aucun ordre concernant l’émissaire de Malkiar. Mais je ne l’aime pas ! Je vais envoyer une missive à La Cruelle pour savoir quels sont ses ordres.

Chose dite, il s’empara d’un parchemin. À l’aide de la pointe de l’une de ses flèches, il ouvrit sa chair et trempa sa plume dans le sang chaud. Il écrivit rapidement :
" Ô libératrice du peuple morbelin,
J’ai retrouvé mon ami Disthène. D’autres vont nous rejoindre, mais je ne sais quand et lui non plus.

Je ne vois pas réellement d’ennemis. Il y a juste cet Elfe, un émissaire de Malkiar... Que faut-il en faire ?
Le tuer, le prendre en otage, lui laisse la vie sauve ?

Pour la Liberté,
Gloire à Balgur et au Dieu Triste.
Morwën Valthonis.
"

Il confia le pli à une chauve-souris qui voletait non loin et qui s’en fut à tiré d’aile à la recherche de la cheffe morbeline.
Puis Ljuju se retourna vers le nain. Celui-ci sentit dans son regard que quelque chose le tracassait. Il lui sourit pour l’encourager.

- Disthène, j’ai besoin de ton avis. Je sens que mon dieu, Balgur veut être à mes côtés, sous la forme d’un esprit. Mais pour l’invoquer il me faudrait 1000 brouzoufs et du temps. Que je n’ai pas. De plus il me faudrait aller dans un temple, qui se trouve bien plus au nord... Pourtant cela me semble important. Que dois-je faire, selon toi ?


@Disthene

Disthène sortit une pipe et du tabac. Pour se faire un genre, car il ne l’alluma pas !

- Ton Dieu ? Je ne comprends pas grand chose à tes divinités. Moi j’en ai une, Fluorine une autre, mais au final, nous n’en parlons jamais. Moi je prie quand je n’oublie pas, mais je suis assez fidèle avec cela, même si Serpentine se moque bien de moi ! Si tu dois te rendre dans un temple, il va de soi que nous t’accompagnons. Et pour les brouzoufs, nous ferons la quête en chemin auprès des Golems bien argentés ! Tu sais, votre revalorisation raciale a attendu des centaines d’années, elle n’est donc plus à quelques jours ! Et puis, j’ai vu un autre émissaire dans les parages des Forces de Delain. Il semble que notre campement soit au milieu du lieu d ’un rendez-vous secret ! En attendons, montons vers ce temple.

Serpentine récita un sort à ses compagnons de route. Une excellente perception permettrait de remarquer les petites au niveau des chevilles. Ils se déplaceraient plus vite.
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 20 déc. 2016 12:35

Morwën, Disthène, Fluorine et Serpentine s’élancèrent en bavardant gaiement.

Disthène offrit un petite bourse pleine au morbelin, qui lui sourit avant de se retirer dans le temple dédié à la Guerre.
Il passa un long moment à prier. Puis il formula sa demande de familier, les yeux clos, toujours dans une torpeur religieuse. Il sentit la puissance divine déferler sur lui, puis il sentit une chaleur douce suivie d’un glatissement. Il respira un grand coup avant d’ouvrir les yeux. Le souffle lui manqua, tant la scène était merveilleuse : devant lui se tenait un magnifique oiseau aux plumes de feu. Sous ses yeux ébahis, il vint se poser sur son épaule.
Voilà donc l’animal qui lui confiait son dieu.
Il murmura une prière de remerciement avant de s’élancer, pensant être suivi par son phœnix, à la suite de Serpentine, qui se remettait en route vers le sud.
Mais l'animal divin était resté immobile, dans le temple.
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 28 janv. 2017 23:58

Chapitre III : Le jeune Cognard :

« Les courtards piochent, les nantards cognent »
Proverbe Nain


Les coups de pioche se répercutaient contre les rochers, dans une incessante litanie. Peu de personnes pouvaient supporter de telles conditions de travail. En réalité, seuls les nains étaient capables d'entendre ce vacarme à longueur de journée sans devenir fous. La grotte aux araignées étaient l'une des rares mines encore en activité dans la province de Delain. Placée sous protectorat nain, elle fournissait les forgerons du royaume en fer, bronze et cuivre, mais aussi en pierres précieuses. Un tel gisement avait attiré la cupidité et la convoitise de beaucoup de monde : voleurs, brigands, marchands corrompus, déserteurs ... qu'ils soient nains, elfes ou hommes, ils avaient été nombreux à tenter de prendre possession des lieux. Mais l'ordre de la Forge avait su prendre ses précautions en dépêchant des Cognards de l'ordre du Bouclier pour protéger les lieux ; tous y trouvaient leur compte : l'ordre de la Forge voyait ses intérêts protégés, tandis que l'ordre du Bouclier prélevait une partie des minerais extraits en guise de paiement. Bien entendu, les rivalités étaient nombreuses, les Piochards étant méprisés par les Cognards de haute naissance. Pour autant, chacun restait à sa place, les uns ayant parfaitement conscience qu'ils avaient besoin des autres.

Au fil des années, les Piochards avaient fortifié la place en taillant de hautes murailles à même la roche à l'intérieur de la grotte. Le spectacle était plutôt insolite : quiconque rentrait à l'intérieur de l'antre, se trouvait face à une avancée de pierre crénelée taillée en un triangle sans pointe, terminé par une lourde porte en chêne à double battant. Du haut des créneaux, des nains de l'ordre du Bouclier se relayaient jour et nuit pour surveiller les lieux, même si cela faisait de nombreuses années que personne ne s'était osé à attaquer les lieux. Le dernier événement notable avait été l'incursion d'un morbelin herbivore ayant contracté la myxomatose ... le cul-vert s'était fracassé la tête tout seul contre les murs, au grand dam des Cognards qui auraient bien voulu s'amuser avec lui.

Pensif, Dertrain s'écarta pour laisser passer deux lourds chariots remplis de minerais. Les doubles battants de la porte s'ouvrirent à l'approche du convoi. Une fois par mois, le chargement partait pour la capitale, accompagné d'une solide escorte, laissant la mine sous la surveillance d'une quinzaine de jeunes Courtards. Le véritable danger se trouvait à l'extérieur, les attaques de bandits sur les routes commerciales étant monnaie courante. Seuls les vétérans étaient choisis pour escorter le convoi, les jeunes de l'ordre devaient rester pour surveiller la mine.

Vragni s'approcha de Dertrain et lui balança une claque derrière la tête.


- Arrête de rêvasser le marmouse ! C'est toi le plus âgé en notre absence, alors t'as pas intérêt de déconner ! Arrête de t'astiquer la couillerie le soir en pensant à ta bavette restée au pays, et montre l'exemple à tes camarades. Ouvre bien tes esgourdes et assure toi que personne ne dorme pendant son quart c'est clair ? Et te laisse pas marcher sur les pieds par les Piochards.

Poussant un soupir, Dertrain répondit :

- Oui Vragni, je ferai attention, tu peux compter sur moi.

Dans un grognement, Vragni fit volte-face et commença à rejoindre ses hommes.

- Vragni attends ! Est-ce que tu pourrais donner ça à Sigrid quand tu la verras ?

Dertrain tendit au nain grisonnant la lettre qu'il avait rédigé la veille. L'arrachant de ses mains, Vragni la fourra à l'intérieur de son pourpoint en cuir et grommela :

- Je sais même pas pourquoi je cautionne qu'un pisse-lait comme toi courtise ma fille. T'es même pas foutu de pisser droit alors te servir de ta couillerie correctement j'imagine même pas. Enfin bon, j'vais lui donner ta lettre mais vas pas croire que j'le fais pour tes beaux yeux.

Sans un mot de plus, le vétéran se retourna pour de bon et fit signe à la sentinelle de fermer la porte. Dertrain monta sur les murailles pour regarder le convoi disparaître par l'entrée de la mine, malheureux de ne pas avoir été choisi pour aller à la capitale. Il soupçonnait Vragni de l'avoir fait sciemment pour l'empêcher de voir Sigrid.

Haussant les épaules, le jeune nain se dit que c'était l'occasion pour lui de faire ses preuves. Il ordonna aux jeunes recrues d'allumer les torches pour la nuit et organisa les rondes pour la soirée avant de descendre voir les Piochards. Il n'aimait pas le dédain avec lequel ceux de son ordre traitait ceux de l'ordre de la Forge. Aussi, il se mêlait à eux dès qu'il en avait l'occasion pour boire et manger un morceau.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 18 févr. 2017 10:58

@Morwën

Un corps inerte. Petits battements saccadés dans la poitrine. Le cœur palpitait à un rythme irrégulier, envoyant un peu de sang dans le reste du corps de Morwën, un peu de vie. Le morbelin respira violemment, comme s’il venait de se noyer. Penchés sur lui, Disthène et ses compagnons l’observaient avec inquiétude.
" Respire, respire,..." se répétait le Ankh, les yeux toujours clos, en tentant de calmer les palpitations qui résonnait dans son crâne endolori. Enfin, il ouvrit les yeux. La vive lumière l’aveugla. Il cilla. Il n’avait plus de souvenirs clairs, si ce n’est celui de sa résurrection par le Dieu Triste, puis son phœnix, puis une grande lumière blanche, son retour au Premier Contact et.. et maintenant, ces visages familiers penchés sur lui. Il souffla :
- Disthène ? C’est toi ? Où sommes-nous ?

Puis se redressant sur son séant, il reconnu les extérieurs, et s’exclama :
- Nous ne sommes pas très loin d’un temple, n’est-ce pas ? Je voudrais aller y prier.


@Disthène

- En effet, le Temple dont tu m’as jadis parlé se situe à quelques coudées vers le Sud. Fluorine doit en être proche et Serpentine fait les soldes sur les caravanes de la route. Aussi, aucun danger pour toi car j’ai prévenu la foule curieuse !

Disthène fait signe à 3 rois, un âne et un bœuf que ce n’est pas ici qu’ils sont attendus ! Morwën est peut-être du genre à naître et renaître, mais il n’est pas le fils De. En tout cas, cela, les adeptes le dispenseront plus tard à leur sauce.

- Lève toi et Marche ! C’est par là ! Tu veux du lapin pour ce soir ?

Disthène se préparait à attraper le repas du soir.

@Morwën

- Je veux bien du lapin, oui, s’il te plait, répondit Morwën avant de faire craquer une à une ses articulations et se mettre enfin en route.

Arrivé dans le temple, il s’agenouilla, emplit d’une grande ferveur et il se mit à prier, les yeux clos. La terre aurait pu s’ouvrir sous ses genoux, il ne s’en serait pas rendu compte, tant il s’abandonnait dans les mains divines invisibles.
Les heures filaient et sa dévotion pour son Dieu grandissait.
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Tom
Newbie
Messages : 1
Inscription : 30 août 2017 23:34

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Tom » 31 août 2017 01:10

De plus en plus d'aventuriers se regroupaient aux extérieurs. Ces nouveaux venus, pour la plupart, ne savaient pas encore trop où donner de la tête, d'autant plus qu'il y avait une activité assez frénétique dans ce royaume !

Ce n'était pas les marchands et les femmes de petite vertu qui envahissaient les routes, mais plutôt des créatures aussi bizzarres qu'étonnantes !

Le mot se passait un peu partout qu'un recrutement se tenait. Tom Bombadil, qui fut mis au courant il y a déjà quelques jours, s'était empressé de rejoindre le point de rendez-vous, non sans faire part de la nouvelle à ceux dont il croisait la route.

La troupe est alors arrivée en désordre au pont, croisant un dénommé Joxer, qui semblait aussi saugrenu que sympathique.

Cependant, l'équipe des éclaireurs devait prendre le temps de s'organiser, car les membres de l'Ordre du Bouclier étaient déjà bien affairés à s'assurer de toute la logistique, pour la protection du convoi à l'étage du dessous.

Tom, s'adressant à la jolie Agrippine :
"Bon ! J'ai entendu que l'un de notre équipe se faisait malmener par des buissons sauteurs... ou péteurs je ne sais plus. Sauvons-le de ce mauvais pas fort peu glorieux, et voyons ce qui nous attend dans cette quête !"
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 sept. 2017 16:34

Chapitre III : La reconquête :

De longs mois s'étaient écoulés depuis le rassemblement des troupes de Shadbak. Profitant du départ des vétérans de l'Ordre du Bouclier de la mine, la cheffe de guerre et ses troupes avaient fondu tels des rapaces sur les quelques défenses encore alors présentes pour protéger la place forte et s'en était emparée. Quelques-uns avaient réussi à s'enfuir, mais beaucoup d'autres avaient été tués ou fait prisonniers. Le jeune Dertrain avait réussi à s'échapper de la place forte avec quelques troupiers et s'était mis en tête de sauver ses congénères et de reprendre la mine à Shadbak.

La rumeur commençait à se répandre dans les Souterrains : un jeune combattant nain avait fait irruption dans l’unique village du Premier Contact en plein milieu de l’après-midi. Visiblement épuisé, il était grimpé sur une caisse en bois avant de s’époumoner :

- A tous les combattants, mages, archers, et autres aventuriers assoiffés de sang, le Royaume d’Hormandre et le peuple nain ont besoin de votre aide ! Une cheffe de guerre morbeline répondant au nom de Shadbak a pris position dans une mine exploitée par l’Ordre du Bouclier et sous protectorat de sa Majesté Hormandre. Elle retient plusieurs ouvriers en otage et revendique la liberté pour son peuple de soudards assoiffés de sang ! Une récompense sera attribuée à chaque combattant qui aura servi la cause de l’Ordre du Bouclier et qui aura pris part aux négociations ! Si vous souhaitez nous aider, merci d’envoyer une missive à Dertrain pour organiser votre acheminement vers la zone de guerre.

Dès lors, de nombreux coursiers avaient commencé à parcourir les souterrains à la recherche de guerriers belliqueux prêts à en découdre.

Il ne fallu que quelques jours pour que de nombreux combattants répondent à l'appel : Ar-léze le lutin et son compagnon l'elfe noir, brakmar, Vendetta, Agrippine, Joxer Le Magnifique (qui avait horreur de la violence), Tom Bombadil, Allen et ses compagnons, Pythagore, Alustrielle, Flecheux, Traban, Soryane, kate, Boulet et plusieurs autres répondirent présents et commencèrent à se préparer pour l'expédition.


[Dertrain] :


Hochant la tête d'un air satisfait en voyant les aventuriers approcher du campement, Dertrain donna une tape sur l'épaule du jeune coursier :

- T'as fait un sacré boulot mon gars ! Vas te reposer un peu, t'as l'air complètement épuisé ! Et ne t'inquiètes pas, on leur fera la peau à ces cul-verts !

Adressant un clin d'oeil à son soldat, et le regarda se rendre sous sa tente. Bien qu'il fasse bonne figure devant ses hommes, il n'en menait pas large pour autant. Et pour cause ! Ils s'étaient fait avoir comme des pisse-lait ! Seul lui et une poignée de guerriers avaient réussit à prendre la fuite ! Les autres étaient soit morts, soit prisonniers. Se pinçant l'arête du nez d'un air soucieux, il fit rouler ses épaules pour dénouer ses muscles avant de se diriger vers la troupe d'aventuriers.

- Bien le bonjour à vous tous ! Avant toute chose, je tenais à vous remercier d'être venus ! J'aurais espéré vous voir plus nombreux, mais je ne doute pas que nous saurons venir à bout de cet épineux problème ! Je vais la faire courte : on est dans une sacrée merde et votre aide ne sera pas de trop comme vous pouvez le voir !


Le jeune commandant nain désigna d'un mouvement de tête les quelques soldats qu'il avait à sa disposition.

- Sans rentrer dans les détails, l'Ordre du Bouclier dont je fais partie, avait placé sous sa protection une mine servant à alimenter les caisses d'Hormandre et à ravitailler ses forges en métaux. Mais ces saloperies de cul-verts nous sont tombés sur le coin de la tronche avec à leur tête une cheffe de guerre se faisant appeler Shadbak. Z'avaient bien préparé leur coup, parce qu'ils nous ont attaqué pile quand nos effectifs étaient réduits : le gros de nos troupes était parti escorter le chargement annuel de minerais sous le commandement de Vragni, un ponte de l'Ordre du Bouclier (et accessoirement mon futur beau-père) grommela Dertrain dans sa barbe.


- En définitive, on doit reprendre cette mine et sauver un maximum de prisonniers avant qu'il ne soit trop tard. J'aurais bien attendu le retour de Vragni, mais il ne sera pas là avant au moins trois mois. Tout ce qu'on sait à l'heure actuelle c'est que Shadbak est aidée par son bras-droit, un morbelin du nom de Morwën. Sacré zigoto d'ailleurs, de ce que je sais, il faisait partie d'une guilde humaine : les Khan Morpogue non les Angue Morponk ? Enfin bref une de ces corporations à la con !

Triturant sa barbe d'un air pensif, Dertrain ajouta :

- J'ai pas mal cogité sur la façon de nous y prendre. Il nous faudrait plus d'informations sur la configuration des lieux, sur le nombre de troupes qu'ils peuvent avoir, s'il y a des tours de garde. Ah et puis aussi, si jamais les choses tournent à la négociation, nous faudra des ressources pour échanger les prisonniers. Et puis mes gars n'ont pas bouffé grand chose depuis qu'on s'est fait botter le cul. En bref, nous faudrait un chariot de ravitaillement.

Dévisageant les aventuriers d'un oeil expert, il dit :

- Toi, toi et toi ! Une petite mission de reconnaissance ça vous va ?


Dit-il en désignant plusieurs jeunes aventuriers.

- Les autres, faudrait que vous alliez récupérer ce fameux chariot d'approvisionnement et que vous le rameniez au camp. Ca sera pas une mince affaire, j'ai envoyé une missive à un contact, il peut nous en avoir un mais il faudra aller le chercher en zone de non-droit, là où la garde ne patrouille pas. Y'a son lot de coupes-jarrets par là-bas !

Il croisa les bras, attendant la réponse des combattants.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 sept. 2017 16:42

[Allen] :

- Ouais ouais chef, on se sangle et on va te la faire ta reco ! Vers l’est, c’est ça ? On peut se faire accompagner par mon mago préféré, Soul? Tom, on se cale les chronos, le sextant et tout le bazar?

[Dertrain] :


Acquiesçant d’un signe de tête, Dertrain ajouta :

- Pas de soucis, ton mage peut te suivre, ainsi que l’autre gars qui se traîne le cul à l’arrière. Ah et prenez Agrippine avec vous aussi, m’a l’air d’avoir du flair ! Enfin c’est si elle est d’accord bien entendu !


[Agrippine] :


- Pas de soucis, j’emmène Traban avec nous, c’est un spécialiste des mines. Donc, je récapitule, on se rend aux mines, on évalue la menace, on vous envoie un corbeau et ...? On installe le campement et on vous attend ou bien ? On pourrait essayer d’en capturer un, histoire de collecter de fraîches infos de l’intérieur de leur troupe.

[Joxer le Magnifique] :


*Depuis la tête de pont, Joxer fronçait les sourcils, inquiet. Devant lui s’étendait les steppes où le mal sévissait. Un coup d’oeil à la troupe lui permit de percevoir que déjà à l’arrière de nos lignes se regroupaient Ankh-Morpok et Shinobi. La question était allaient-il coordonner une attaque ou se charger eux-même des basses besognes. Un groupe de jeunes aventuriers en zone de non-droit étaient des proies de choix, pas très sport mais la perspective de terrifier quelques jeunes gens, voir les envoyer faire un aller-retour au dispensaire leur serait trop alléchante.

Il s’éclaircit la voix avec peine avant de lancer hésitant, à la troupe...*

" B-bien, faisons l’appel..."

*Mince où étaient donc passés les autres ? Seule Agrippine était demeuré à ses cotés.*


[Tom Bombadil] :

- Aventuriers, j’ai croisé sur la route un certain Pythagore, qui pourrait être intéressé pour se joindre à l’expédition. Il en discute actuellement avec ses amis, mesurant les risques et calculant les statistiques de risque de mort, et d’autres élucubrations scientifiques. Je lui ai cependant annoncé que ce devrait être une mission facile, d’après ce que je comprends.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Répondre