[Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Toutes les quêtes du jeu.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

[Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 nov. 2016 09:01

« A l'aube frémissante, il ne resta que des cendres du Glorieux Peuple. Les survivants se mirent à errer dans la forêt, tentant de rebâtir leur gloire d'antan. Mais le peuple autrefois béni, n'était désormais qu'un ramassis d'êtres difformes et dénués d'intelligence. Certains sortirent du lot, touchés par l'essence du Dieu Triste, leur Créateur. Réussissant à prospérer malgré tout, ils furent contraint de sortir des régions boisées pour trouver de la nourriture ... et rencontrèrent les nains, les elfes et les humains qui leur vouèrent une haine sans nom, les traquant sans relâche. Ce furent les nains qui les baptisèrent pour la première fois : Morbelins, créatures rampantes en ancien langage runique.

[l'encre est effacé sur plusieurs lignes, rendant la lecture indéchiffrable]

... c'est ainsi que le peuple se scinda en trois tribus qui finirent par oublier leurs liens, sombrant dans la rivalité et les combats sous l'égide de leurs chefs de guerre respectifs. Leur société s'organise désormais autour des Fils d'Huruk, menés par Trikt le Sombre et vouant allégeance à Malkiar ; des Indépendantistes menés par Notrak et s'étant séparés des Fils d'Huruk car ne voulant pas être sous le joug du Sorcier Noir ; et enfin des Marcheurs menés par Vofur »

Extrait de « Mythes et Légendes Morbelines », auteur inconnu
Chapitre préliminaire : La Guerrière :

Cela fait trop longtemps que les Fils d'Huruk se sont déchirés. Depuis trop longtemps déjà, Trikt le Sombre et Notrak se sont tournés le dos. Shadbak le sait, elle le sent au plus profond de son être. Il est rare qu'une femelle morbeline sorte du lot dans une tribu où force et brutalité sont maîtres mots. Mais Shadbak n'est pas une vulgaire reproductrice ... ses talents chamaniques se sont manifestés très tôt ... trop tôt peut-être. Trikt le Sombre se méfie d'elle ... les chamans sont sacrés. Mais elle mesure près de deux mètres, porte une masse d'arme et commande les troupes. 

La colosse remue les braises avec une brindille, perdue dans ses pensées.

Il est temps pour elle de rallier les Fils d'Huruk. Demain elle ira trouver Notrak pour lui parler, et qui sait, peut-être pourra-t-elle réussir à rallier les Marcheurs de Vofur. Le Dieu a encore visité ses rêves la nuit dernière, elle le sent proche. Il veille sur elle, la conseille. C'est Lui qui a chassé les sombres brumes de Malkiar qui empoisonnaient son esprit. Elle sait que Trikt n'est qu'un sombre fou, un fou qui les mènera à leur perte. Elle devra le tuer avant qu'il ne s'oppose à elle. Ses visions lui ont montré l'horreur, la mort et les larmes : si les morbelins ne sortent pas des souterrains, leur race est vouée à l'extinction. Mais Trikt ne voudra jamais l'écouter, il voudra rester. Elle doit montrer à la tribu qu'elle a l'autorité ...

Shadbak soupire ... le poids des responsabilités qui pèsent sur elle se fait déjà sentir. Croc profite de ce moment d'inattention pour se jeter sur elle et lui lécher le visage. Elle le repousse gentiment ... il pue le sang et la charogne, il a probablement chassé une bonne partie de la nuit. Le louveteau qu'elle avait recueilli a bien grandi, il n'est que force brute et muscles. Il vient se frotter contre ses jambes avant de poser sa tête sur ses pieds. Perdue dans ses pensée, Shadbak le caresse machinalement.

Malkiar leur a imposé son joug pendant trop longtemps. Si Notrak lui accorde sa confiance, les Fils d'Huruk et la tribu des Marcheurs ont une chance de s'en sortir ensemble. Mais il restera tellement à faire ... les Extérieurs sont encore plus dangereux que les Souterrains. Les humains vouent une haine sans nom à son peuple, sans vraiment savoir pourquoi. Ils les traqueront dès leur sortie, tenteront de les tuer jusqu'au dernier. Ils devront se battre, trouver un endroit où s'établir et se défendre. Shadbak a déjà une petite idée sur la question ... elle sort régulièrement aux Extérieurs la nuit. Elle a repéré une mine fortifiée gardée par quelques nains. De là, ils pourront s'établir dans les différentes galeries. Encore et toujours sous terre, mais il vaut mieux ça que d'être entravé par le Sorcier Noir !

Croc se dresse sur ses pattes en grognant, prêt à bondir. Voyant son fils s'approcher du feu, Shadbak pose sa main sur la tête du loup pour le calmer. Il est décidément très protecteur, il fera la différence dans leur combat pour la liberté.

- Tu devrais te reposer Kupo, une longue route nous attend demain. 
- J'arrive pas à dormir ... tout se mélange dans ma tête. Pourquoi doit-on tourner le dos à Malkiar ?
- Parce qu'il est mauvais, il a amplifié la haine que les humains éprouvent à notre égard, il les a attiré dans les Souterrains où ils nous massacrent un peu plus chaque jour.
- Hmmm.

Il est encore jeune pour comprendre les enjeux. Et puis, il ne communique pas avec le Créateur, il ne peut pas se rendre compte de l'horreur qui les attend. Elle essaye de lui enseigner les mémoires d'Arach Premier du Nom, mais il n'est pas aussi réceptif qu'elle à la magie ... il est né pour combattre rien de plus. Elle a tenté de lui apprendre des sorts simples de guérison, mais il s'entête à préférer manier son épée ... et à courir après les morbelines qui passent sous son nez !

- Allez retourne dans ta hutte, et essaye de ne pas penser à tout ça. Tu auras ta part de combats bientôt, et tu pourras te distinguer au sein du clan !

Dans un grognement, son fils lui obéit. Le regardant s'éloigner, elle sourit en secouant la tête. Suivant ses propres conseils, elle se lève à son tour et se dirige dans sa hutte, Croc sur les talons.

Chapitre I : La bataille sanglante :

Shadbak fulmine. Les choses ne se sont pas passées comme prévu ! Trop confiante, elle est sortie aux Extérieurs avec son fils ... en plein jour. Les voilà maintenant face à une dizaine d'humains prêts à se faire les dents sur eux. Elle plisse les yeux ... le soleil l'éblouit, elle n'a pas vu la lumière du jour depuis trop longtemps. Les raclures d'Hormande sont toujours plus nombreuses ! Ces misérables insectes s'accrochent à la vie malgré les dizaines de portails démoniaques créés par Maître Malkiar.

Elle se plie en deux, les mains sur la tête. Non ! Pas Maître Malkiar ! Il n'est maître de personne, encore moins de Shadbak ! Cela fait déjà deux fois cette semaine qu'il essaye de reprendre le contrôle sur elle. Elle résiste grâce à la force que lui procure le Dieu Triste. C'est ainsi qu'il s'appelle, il lui a dit dans ses visions ... pour la première fois elle a vu son visage nimbé de larmes. Secouant la tête, elle reprend ses esprits. Il est temps de voir si les morbelins respectent son autorité. Sans aide, Shadbak et son fils risquent la mort. 

Elle prend une profonde inspiration, rejette sa tête en arrière et pousse un long cri de ralliement. Le râle guttural se propage dans les plaines, ricochant de rochers en rochers. Ca y est ! L'appel est lancé, les troupes vont commencer à se rassembler ! Les morbelins vont venir défendre leur cheffe ! Ces humains ne pourront jamais venir à bout de Shadbak ! 
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 02 sept. 2017 16:37, modifié 3 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
essaion78
Pilier
Messages : 282
Inscription : 13 sept. 2016 22:22

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par essaion78 » 02 nov. 2016 13:30

Le hurlement avait retentit jusqu'au niveau -1. C'était un cri lointain mais pourtant puissant, à vous glacer le sang. Annaelle, Persée et Gutz n'avait pu l'ignorer.

-"Qu'est ce ?" avait demandé Gutz.

-"Aucune idée", avait répondu Annaelle. "Mais ça ne semble pas ... Cordiale..."

- "Y a qu'une façon de le savoir" avait enchaîné Persée. "Ca vient du haut. Allons voir".

D'un même pas, ils s'élancèrent vers l'escalier. Le hurlement rententit à nouveau...

---------------------
Les aventuriers se tenaient en haut d'une colline, face à une clairière. Des nuages noirs masquaient le ciel, le vent soufflait en continu. Une petite pluie glaciale enveloppait le paysage, trempant les vêtements des aventuriers. Mais Annaelle ne s'en souciait pas. Repoussant ses cheveux humides en arrière, elle continuait à fixer la scène devant ses yeux, totalement hypnotisé par la pièce qui s'y jouait.

Des morbelins arrivaient de partout. Armés de rapières rouillées, d'arcs abîmés, de morceaux d'armures volés çà et là. Ils venaient de la route, de la forêt, dispersés dans le paysage, et semblaient converger vers un même point, vers la clairière. Et ce que les aventuriers y découvraient n'étaient pas non plus pour les rassurer...

Un rassemblement de morbelins. Pas encore trop nombreux, mais leurs rangs grossissaient. Au milieu de ceux ci, on pouvait distinguer une créature imposante. Une morbeline probablement, mais plus grande, plus puissante, comme ils n'en avaient jamais vu. Elle était vêtue d'une armure de cuir marron et d'un jupe noir, et portait un marteau de guerre gigantesque, le genre qu'on utilise dans les mines pour casser les pierres. Dans ses mains, il semblait un jouet. Un jouet dangereux.

En face d'elle, 3 aventuriers lui faisaient face. Assez jeune de ce qu'elle pouvait voir, et plutôt terrifié. Encerclé comme ils étaient, il ne pouvait pas fuir, et de ce qu'elle en voyait, il n'avait pas une chance s'ils combattaient.

Annaelle frissonna, et ce n'était pas du au froid. Les morbelins semblaient de plus en plus excité, la soif de sang suintant de tous leur pores. La morbeline tourna sur elle même et poussa son cri, et ils répliquèrent tous par des hurlements de joies. La tension monta d'un cran. Avec un sourire carnassier, la chef de guerre se tourna vers les jeunes aventuriers, et avec un derniers cris, se jeta sur eux, marteau levé.

- "Ils n'ont aucune chance" murmura Annaelle, tandis qu'elle observait les guerriers se défendre comme ils pouvaient.

Persée observait la scène également, mais à ces images se superposaient les souvenirs de la tragédie de son enfance. L'attaque des morbelins, le massacre de sa famille, de ses amis... "Pas encore", songea-t-il, tandis qu'un coup bien placé avait atteint aux côtes un aventurier. Celui -ci fut projeté violemment vers ses amis, et s'écroula.

Il n'avait rien fais à l'époque. Cela n'aurait servi à rien, il le savait intérieurement, mais ça n'enlevait pas les remords. "Non, pas encore", songea-t-il. Aujourd’hui hui, les choses étaient différentes.

- "Annaelle, sonne le cors, appelle les autres", lui dis t il sans se retourner. Il les regarda tours à tours. "Attendez les ici et rejoignez moi quand ils seront là."

Gutz sorti son arc, pris une flèche de son carquois, puis dis simplement:

- "La victoire ou la mort. L'un ou l'autre. Quoi qu'il arrive, nous restons ensemble". Il encocha sa flèche "A ton signal".

Annaelle sourit.

- "Ensemble", répéta t elle.

Elle attrapa le cors à sa ceinture, pris une grand respiration et souffla dans l'instrument. Une longue plainte envahit leurs oreilles. En bas, les morbelins s’arrêtèrent et écoutèrent, cherchant sa provenance.

Annaelle sonna trois fois de l'instrument, puis le rangea. Elle eut à peine fini son geste qu'un autre son de cors sonna au loin, sur sa droite. "Sylf", songea t elle. Puis un autre, à sa gauche. "Adelscott". Et un autre, et encore une autre. "Solatis, syal, drowish..." . Toute la coterie répondait à l'appel. Ils étaient tous là, certains plus proche, d'autres plus lointain, chacun lançant marquant sa présence et SON soutient au 3 aventuriers. C'était un véritable concert qui envahissait l'espace autour d'eux.

Galvanisé par cet élan de fraternité, Persée se tourna vers le rassemblement de morbelins, désormais inquiet.

- "C'est parti" dis-il simplement.

Les 3 compagnons s'élancèrent d'un même pas.
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 nov. 2016 20:08

Shadbak dégaine sa masse d'arme et charge les ennemis lui faisant face. Vive et agile, elle esquive un premier choc, assène trois coups à une elfe se trouvant sur son chemin, la laissant pour morte, le visage ensanglanté. Les ennemis sont nombreux ... Shadbak grogne lorsqu'un nain réussit à l'atteindre. Son arme est tranchante et réussit à percer le cuir de la morbeline. Shadbak saigne abondamment, mais elle résiste. Son fils se jette dans la bataille à ses côté.

- GNIARK ! Reculez bande d’enflures ! N’approchez pas Shadbak la Cruelle ! Reculez ou je vous saigne !

Il se tourne vers le petit humain qui combat férocement sa mère :

- Recule nain ! Dis à tes compagnons de passer leur chemin et il ne vous sera fait aucun mal ! Nous autres Morbelins voulons juste notre indépendance ! Le joug de Malkiar nous a écrasé pendant trop longtemps ! Shadbak saura nous guider ! Informe tous les aventuriers que tu rencontreras : Shadbak la Grande guide son peuple vers la liberté !
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
essaion78
Pilier
Messages : 282
Inscription : 13 sept. 2016 22:22

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par essaion78 » 06 nov. 2016 13:46

Persée

Persée et ses 2 compagnons avaient foncés têtes baissées dans la bataille. Le reste du groupe, cris de guerre à la bouche et armes levées, avaient leurs avaient emboîtes le pas. C'était désormais un véritable chaos qui régnait autour de lui, ponctué du fracas des armes ,de grognements, de cris de douleurs.

Mais Persée ne les voyait plus, ne les entendait plus. Ne restait que Shabdak et lui, et leur duel imminent.

Il avait chargé directement vers la morbeline, se frayant un chemin sanglant à travers ses ennemis. Ses amis l'avaient soutenus de leurs mieux, et tenaient désormais en respect la meute assemblé, formant un cercle autour des 2 combattants, le protégeant des coups ennemis.

Un morbelin s'interposa. Il semblait très jeune, mal armé et peu expérimenté.

- Recule nain ! Dis à tes compagnons de passer leur chemin et il ne vous sera fait aucun mal ! Nous autres Morbelins voulons juste notre indépendance ! Le joug de Malkiar nous a écrasé pendant trop longtemps ! Shadbak saura nous guider ! Informe tous les aventuriers que tu rencontreras : Shadbak la Grande guide son peuple vers la liberté !

- "La liberté? " esclaffa le nain. "En attaquant des aventuriers sans défense? N'importe quoi. Ta maîtresse ne sera bientôt plus qu une histoire ancienne, racontée aux enfants pour leur faire peur le soir. Je te conseil vivement d arrêter d attaquer mes compagnons, ou ta tête fera un joli décoration en haut de ma cheminée..."

Persée le repoussa, mais le morbelin revint à la charge:

- "Shadbak n’est pas celle que tu crois Nain ! Elle n’est pas aux commandes de Malkiar ! Tout du moins elle l’était c’est vrai. Il lui arrive encore parfois de ressentir le besoin d’obéir au Sorcier Noir ! Mais elle est la descendante d’Arach premier du nom ! Le Dieu Triste guide notre peuple à travers elle ! Il lui montre la voie à suivre. Elle est l’élue que notre peuple attendait ! La seule raison pour laquelle elle a attaqué cette misérable raclure d’elfe, c’est parce que cette dernière a porté le coup la première ! Mais elle lui a laissé la vie sauve !"

"Drôle de façon de voir les choses", songea Persée. Il était néanmoins troublé. Il n'avait jamais vu un morbelin telle que celui-ci. Il s'exprimait distinctement, avec passion. Son regard semblait clair, lucide. Et il semblait effrayé. Il aurait été facile de le balayer d'un revers de sa hache tant il était frêle, et pourtant il se tenait la, debout, faisant barrière de son corps.

- "Mensonge que tout cela! L elfe n a absolument pas porter le coup la première , elle fut attaquée violemment et lâchement par ta maîtresse démoniaque. La mort de Shadbak est écrite: tu ne peux plus rien y faire. Si ton âme est noir comme la sienne, tu l accompagnera en enfer. Renie Shadbak et Malkiar maintenant, et peut être pourras tu être sauvé."

- "Plutôt crever que de m’incliner devant une enflure de nain qui s’obstine à vouloir faire tomber des têtes ! Tu n’as toujours pas compris l’ampleur de ce que tu es en train de faire. Même si tu détruis l’enveloppe charnelle de Shadbak, son esprit se réincarnera inlassablement dans un autre corps. Alors tues nous petit homme, tu ne feras qu’accroître la flamme de la rébellion morbeline ! "

Persée ne savait que faire. Tuer le morbelin? Il ne pouvait s'y résoudre. Pourtant il fallait agir vite. Les morbelins continuaient d'affluer, et ses amis risquaient à tout moment d'être débordés.

Persée attrapa le Morbelin de sa main libre, et d'une poussée brutale, l'envoya roulé à terre sur le coté, loin de lui. Puis il se tourna vers Shabdak.

- "A nous deux...", lui lança - t il.

Ils s'élancèrent d'un même mouvement.

Shabdak fit tournoyer son marteau et l'abattit sur Persée. Ce dernier esquiva le coup d'un pas sur le coté et abattit sa hache. La morbeline parra de la hampe du marteau. Persée enchaîna d'un revers, mais fut de nouveau bloquée par son assaillante, qui contre attaqua et cueillit le nain à la mâchoire avec le manche de l'arme. Il recula, légèrement sonné. La morbeline ramena de nouveau son arme en arrière, et frappa. Persée ne pu que lever son épée et se préparer au choc.

Tout son corps vibra sous l'impact, mais il tint bon. Shabdak, pris d'une frénésie guerrière, se mit à enchaîner les coups sur le guerrier, qui encaissait sans broncher.

La chef de guerre se fiait trop à sa force. Cela signa sa fin. Persée encaissa un nouveau coup, et plia les jambes sous l'impact, faisant mine d'être déséquilibré. Avec un cri de triomphe, Shabdak leva haut son marteau, et enchaîna une dernière attaque de toute ses forces.

Juste avant que le marteau ne s'abatte, Persée détendit ses jambes et d'un impulsion avança vers le flanc droit de Shabdak. Sa hache, suivant le mouvement, décrivit une arc de cercle du bas ver le haut, ouvrant un longue plaie s'étalant du ventre à l'épaule de son assaillante. Puis il virevolta sur lui même, sa lame dans son sillage, et enchaîna d'un coup circulaire qui ouvrit une nouvelle entaille dans le ventre de son adversaire. Il recula, en garde, prêt à subir la contre-attaque .

Mais c'était inutile. Le coup avait porté. shabdak avait perdu.
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 07 nov. 2016 06:07

Le combat semble interminable. Les compagnons du nain se joignent à la bataille, tous se jettent sur Shadbak qui peine à tenir debout. Les coups pleuvent inlassablement sur son corps massif. Elle vacille, tombe à genoux, du sang coule de ses nombreuses plaies. La douleur est insupportable, Shadbak ferme les yeux. C'est la fin, elle le sait ... le nain s'approche l'arme levée. Ses compagnons se sont écartés et l'observent, la haine brille dans leur regard. Elle saisit le nain par son armure et l'attire à elle :

- Hhhh ... tu ... tu ne détruiras jamais l’Espoir. Je reviendrais petit homme ... Je dois guider mon peuple ... vers la liberté.

Le souffle rauque, elle déglutit, du sang dégouline le long de son menton :

- Nous ... nous sommes comme vous ... sous le joug de Malkiar. Nos ... nos familles souffrent dans la pénombre. Le Bien et le Mal ... n’existent pas dans ce bas monde ... il n’y a que de survivants face à Malkiar.

Jetant un regard vers le jeune morbelin qui pleure en observant la scène en retrait, elle reprend avec difficulté :

- Epargne mon fils, Kupo ... il ne recherche que la liberté comme nous tous.

Son bras lâche le vêtement du nain et dans un râle d’agonie, sa tête tombe contre sa poitrine. De sa bouche et ses yeux s’échappe une fumée blanchâtre nimbée de noir. L’enveloppe charnelle de Shadbak s’écroule face contre terre.
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 10 nov. 2016 21:19, modifié 1 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
essaion78
Pilier
Messages : 282
Inscription : 13 sept. 2016 22:22

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par essaion78 » 10 nov. 2016 20:30

La mort de Shabdak signifia la fin de la bataille. La majorité des morbelins, en déroute, fuirent dans toutes les directions. Ceux qui voulurent encore se battre furent décimés en un rien de temps.

La victoire était totale.

Persee s attarda un moment devant le corps de Shadbak, réfléchissant à ses dernières paroles. Ses derniers mots avaient été pour son fils. Et ce qu'elle avait dis avant... Il ne comprenait pas. Il n'avait jamais rencontré de morbelin comme ça. Il lui semblait avoir raté quelque chose, bien qu'il ne comprenne pas vraiment quoi.

Elle s'était avérée une combattante de valeur. Cela il le comprenait, et le respectait. Face à la créature, il dis simplement:

- "Meurt en paix, guerrière , en sachant que ton fils sera sauf. Je le protégerai de mon mieux." Il s’arrêta un moment, puis repris : "Mais sache qu a ta prochaine réincarnation, si de nouveaux tu te dresses en ennemi de l humanité, je serai là ."

Ses mots dis, il partit sans se retourner.

il s’arrêta devant le jeune morbelin, en larme. Il pleurait sa mère disparue. Son cœur se serra. De nouveau des images de son passé lui revinrent en mémoire.

Les autres combattant s'approchaient, vivat pour lui, regard sanguinaire pour le jeune monstre.

Persée les arrêta d'une voix forte:

- "Mes amis ! Shabdak nous a déclaré la guerre, a attaqué l’une des nôtres, à faillit la tuer. Elle est morte pour son acte. La guerre est fini!"

Ses mots furent accueillit par un concert d'acclamation. Persée reporta son attention sur le Morbelin. Il ne pouvait détourner ses yeux de ce dernier. Il pris sa décision. Une fois les acclamations calmées, il continua :

-"Devant le corps de shabdak, j ’ai juré d’épargner son fils alors... Je vous demande de laisser la vie sauve à ce morbelin".

Ses morts furent accueillis avec stupeur par le reste du groupe, mais tous accédèrent à sa demande.

- "Pars, et ne retourne pas", intima t il au morbelin.

Ce dernier, larme aux yeux, se releva en chancelant, et avec un dernier regard à la dépouille de sa mère, s'enfuit. Persée le regarda disparaître dans la nuit tombante. Il se tourna alors vers ses amis, prêt à fêter leur victoire fraîchement acquise.

----
Debout, dans l'aube naissante, Persée se tenait face au corps inerte.

Qui l'avait tué? Pas une personne de son groupe, il en était sûre. Et puis, quelle importance?

C'était Gutz qui avait trouvé le cadavre. Il avait prévenu Persée de suite, qui avait accouru. Face au corps mutilé, dans une position grotesque, il ne trouvait rien de mieux que de rester à l'observer, des regrets pleins la tête.

-"Pourquoi?" se demandait Persée. "Pourquoi?"

Il n'avait pas tenu sa promesse.

Il n'avait pas pu sauver le jeune morbelin.

Et une pensée ne cessait de lui marteler le cerveau : était-ce vraiment lui, le gentil de l'histoire?
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 10 nov. 2016 21:19

Chapitre II : L’Élue :

Shadbak marche sur un sentier dans la brume. Des formes apparaissent au coin du chemin puis disparaissent. Elle ne ressent rien, ses membres bougent mais elle ne les sent pas. Elle ne sait pas depuis combien de temps elle marche ainsi ... le temps s'égrène tellement lentement ! Le paysage commence à changer, la brume se dissipe et fait place à un petit cloître au centre duquel se dresse une fontaine. Shadbak est prise d'un pincement au coeur : Il est là ! Le Dieu Triste est à ses côtés ! Assit au bord de la fontaine, Il plonge sa main dans l'eau et son visage bienveillant se tourne vers elle. Des larmes coulent le long de ses joues, mais il sourit en la regardant.

- Viens Shadbak, assieds toi à mes côtés et goûte un instant la quiétude de cet endroit. N'est-ce pas magnifique ? Sais-tu qui l'a construit ?
- Non ...
- C'est ton peuple Shadbak ! Vous, mes enfants ! Autrefois vous étiez un peuple de lumière, mais la jalousie et la colère des Dieux se sont abattues sur vous ! Vous avez perdu toute la beauté, toute l'intelligence qui faisaient votre grandeur.

Le long des joues de Shadbak coule un torrent de larmes. Elle sait au plus profond d'elle-même qu'Il dit vrai.

- Ne pleure pas Shadbak, tu peux encore sauver ton peuple ! Tu peux lui faire retrouver toute sa grandeur. Il est temps pour toi de te réveiller et d'accomplir ton destin !

Le Dieu Triste se penche vers elle et prend son visage entre ses mains. Shadbak ferme les yeux, appréciant ce moment de tendresse, un geste que ceux de sa race ont oublié depuis des décennies. Les lèvres du Dieu se posent délicatement sur son front, la chaleur de leur caresse fait frissonner la colosse. Elle ouvre les yeux et croise le regard embué de son Créateur.

- Va mon enfant, laisse toi guider par ton instinct. Sache que je serais toujours à tes côtés.

Shadbak se réveille en sursaut. Il fait nuit, elle est étendue par terre. Son corps est couvert de cicatrices là où les lames ont mordu sa peau. Son regard se tourne vers une forme allongée. Le cœur serré, elle s'approche : son fils est étendu sur le sol, le visage tourné vers le ciel. Sa gorge est tranchée, la terre est imbibée de son sang. Elle sanglote, la tête posée sur la poitrine de Kupo. Elle ne doit pas faiblir ! Shadbak se gifle le visage puis se relève. Elle s'éloigne sans se retourner, le cœur remplit de haine.
On raconte que Shadbak serait revenue d'entre les morts ... animée par la vengeance et la volonté de venger son peuple et la mort de son fils.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Morwën
Petit joueur
Messages : 38
Inscription : 18 avr. 2016 12:51

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Morwën » 20 nov. 2016 21:21

Morwën était à genoux devant un autel. Il priait en silence.
Sa confiance et sa dévotion pour son dieu étaient incommensurables. Bien sentait peser sur lui le regard fier et aimant d’un général pour son subordonné. Dans sa transe religieuse, il sourit de bonheur. Il sentit la hardiesse et le courage divins l’envahir.
Il ouvrit les yeux. Devant lui s’élevait des reliques et une statue imposante de ce qui semblait être un guerrier nain.

Le monstre ramassa son arme et sortit quelques instants prendre l’air. Voilà plus d’une semaine qu’il priait nuit et jour. Un vent chargé d’odeurs automnales envahi ses poumons. Mais il semblait différent... Comme s’il transportait un message, un cri de guerre.

Abandonnant le temple, le morbelin se rendit dans une auberge pour interroger le propriétaire. Celui-ci lui annonça que Shabdak la Cruelle était de retour. Renaissant de ses cendres, elle criait vengeance.
Le peau verte connaissait et honorait la vaillance de la cheffe de la rébellion morbeline. Il réfléchit.
Il demanda au tavernier un parchemin et une plume. Momo les lui apporta prestement et il commença à écrire de l’écriture déliée des elfes :
" À Shabdak la Cruelle.

Ô Libératrice du peuple morbelin,
Que ta cause est noble, que ton courage est grand. Ton bras ne faiblit pas, et si tu tombes, tu te relèves plus forte encore.
J’admire ta valeur.

Je veux me rallier à ta cause. Je vis avec un groupe de guerriers dont la soif de liberté est intarissable.
Au pays des premiers contacts, je suis prêt à te réunir une armée prête à combattre pour nos libertés bafouées.
Oui, je veux être l’écho de ton ode à la Liberté. Quand, dans les jardins, résonnera ton chant de guerre, je lancerais dans les souterrains le contrechant. Tous trembleront.
Rien ne pourra plus entraver notre détermination. Il y a en chacun de nous un coeur qui, terre arrride, altérée sans eau, cherche sans fin le bonheur, la Liberté. Ce ne sera pas compliqué de rassembler des troupes."
La plume stoppa sa course effrénée. Morwën réfléchit quelques instants avant d’ajouter, en souriant :
" Gloire aux Ankh-Morpok,
Vive Shabdak,
Pour la Liberté.

Morwën Valthonis"
Monster & co
Ankh-Morpok forever. :twisted: :demon: :love:
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 20 nov. 2016 22:48

Shadbak s’était exilée ... pour le moment. Du haut des montagnes, elle surplombait les extérieurs, ruminant sa haine et son désir de vengeance. Son retour avait fait grand bruit, de nombreux aventuriers l’avaient vu tomber ... tout aussi nombreux ils l’avaient vu traverser les extérieurs, le visage strié de larmes et déformé par l’animosité.

Quelques morbelins l’avait retrouvé et étaient restés auprès d’elle, plus par intérêt que par loyauté. Elle était devenue la légende chez les morbelins, mais aussi chez certains aventuriers ne se reconnaissant plus dans le diktat d’Hormandre.

Croc était avec elle ... sa seule source de réconfort dans le froid glacial de ces montagnes. Le loup était sorti des souterrains et avait retrouvé sa maîtresse, non sans avoir frôlé la mort à plusieurs reprises.

Un morbelin, plus petit et plus laid que tous les autres vint à sa rencontre, un pli entre les mains. Les autres l’appelaient La Foudre ... personne n’était aussi rapide que lui. C’est donc tout naturellement qu’il servait de coursier à la cheffe de guerre.

- V’là pour toi Shadbak, d’la part d’une peau-ve’te des souterrains. D’rez bien t’commences à faire d’bruit d’les bas-étages.

Tout aussi prompt à courir qu’à mâcher ses mots ... Légèrement amusée, Shadbak hocha la tête et le congédia. Intriguée, elle ouvrit la lettre dont le cachet symbolisait l’écusson d’une guilde. Elle en avait entendu parler ... les Ankh-Morpok, des renégats qui contraient les décisions d’Hormandre et qui n’hésitaient pas à tuer tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin.

Ses sourcils se froncèrent à mesure qu’elle avançait dans la lecture de la missive. Visiblement, un morbelin faisait partie de la guilde dissidente, et se proposait de se rallier à sa cause et de lui lever une armée. L’idée était alléchante et Shadbak ne pu s’empêcher d’afficher un petit sourire satisfait. Prenant une plume, elle la trempa dans le sang d’un lapin des neiges ramené par Croc plus tôt dans la journée, et commença à écrire :
" Mörwen Valthonis,

Ta proposition est pour le moins alléchante, une armée ne me serait pas de trop si nous voulons laver l’honneur de notre peuple. Cependant que me vaut la parole d’un morbelin que je n’ai jamais vu, et qui fait partie d’une guilde d’humains ? Humains qui n’hésitent pas à nous massacrer au moindre regard de travers.

Tu comprendras parfaitement ma méfiance étant donné la situation dans laquelle je me trouve. J’ai échappé à la mort une première fois, et je ne compte pas devoir lui réchapper une deuxième. Si tu es si loyal que cela, lève moi une troupe d’une dizaine de morbelins et envoie les aux extérieurs me retrouver. Je t’informerai de ma position en temps voulu. Je veux que ces morbelins soient accompagnés de quelques Ankh-Morpok, qui me prouveront leur loyauté à notre cause. J’aurais une mission de la plus haute importance à leur confier, et ils feront couler le sang de la liberté avec moi.

Si tu ne m’a pas menti et si tu n’as pas failli à ta tâche, il se pourrait bien que tu deviennes le bras armé de notre rébellion, et qu’ensemble nous regagnons la puissance de notre nation, perdue depuis trop longtemps.

Va ! Recrute moi une armée et redresse la tête, nous marchons vers la Liberté.

Gloire au Dieu Triste !

Shadbak la Cruelle
"
Cachetant la missive, la cheffe de guerre apposa son nouveau sceau dans la cire : l’empreinte d’une patte de loup.

Elle fit quérir Foudre et lui remis la lettre, lui commandant de la remettre à Mörwen Valthonis.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 déc. 2016 23:46

@Ljuju - Archer Morbelin (Mörwen) :

Morwën passait son temps à répondre aux plis de Shadbak la Cruelle et à prier le dieu des Guerriers.

Enfin, il reçut l’accord de la cheffe de la rébellion morbeline pour recruter une armée de soldats prêts à se battre pour la Liberté. Il décida alors de faire parvenir aux chefs des Ankh-Morpok des missives :
" Thenshirock, Delirium, Disthène et Jadina,

Peu d’entre vous savent exactement qui je suis. Je suis Morwën. Ce surnom m’a été donné par Xélès. Mais qu’importe.

Si je vous fais parvenir ce message aujourd’hui, c’est pour vous demander quelque-chose. Enfin plutôt, pour vous le proposer. Je m’en tiendrai à votre décision.

J’ai récemment contacté Shadbak. Je souhaite lui lever une armée pour combattre à l’étage du premier contact. Êtes-vous prêt à être les guerriers qui libéreront les peuples ? Voulez-vous être avec moi l’écho du chant à la Liberté que lancent les Morbelins dans les extérieurs ?

Je me doute que vous avez beaucoup à faire, notamment avec les Veilleurs, mais, je vous serai extrêmement reconnaissant si, comme moi, vous décidez d’embrasser la cause morbeline.

Gloire aux Ankh-Morpok,
Pour la Liberté,

Morwën Valthonis."
Il donna à Foudre, le coursier de Shadbak, les quatre plis à l’intention des chefs morpokiens ainsi qu’une missive pour La Cruelle.
Dernière modification par Le Boute-en-Train le 02 déc. 2016 23:53, modifié 3 fois.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 02 déc. 2016 23:47

@Thenshirock

"Les veilleurs? Ce n’est qu’une broutille, une boutade, ce n’est pas eux qui vont nous empecher de nous éclater, ce sera même plutôt l’inverse c’est nous qui alons les éclater!! Mouhahaha.

Ecoute Ljuju... Ou Morwën plutôt, si je comprend bien? Tant qu’y a de la baston, je serai partant. Même si j’aime pas plus les morbelins que les Kago (et ils nous le rendent bien, ils nous l’ont prouvé à la Syria!)
Je te suis, c’est toujours mieux que l’oisiveté, et je t’apportera tout le soutien possible, en homme, en matériel, en influence.

Qu’en dites vous, vous autre?"

@Disthene :

"Morveuse est de retour dans un nouveau réceptacle !!!!!!!! Et maintenant tu te fais appeler Juteuse ?!! Décidément, les morbelins sont bien un truc marrant qui reste collé au mur ... A vrai l’étage est sympa, mais je m’engourdis un peu et il faut qu’un jour je puisse retourner plus bas, respirer un air plus sain que celui de la surface. Je veux bien tester, mais je ne dis pas que je ne prélèverai pas quelques morbelins au passage !"

@Ljuju - Archer Morbelin (Mörwen) :


Les quatre chefs et le morbelin avaient été téléportés dans une pièce qui aurait pu être une salle de réunion. Assis à une table ronde en face de Disthène, Morwën le fusilla du regard, avant de secouer la tete, en levant les yeux au plafond. Vraiment, il n’en ratait pas une !

- Oui, Jean-Pierre, je suis de retour, lanca-t-il avant de s’esclaffer. Ton humour me manquait trop. Je comprends parfaitement que tu aies envie de redescendre, tu dois un peu t’ennuyer, ici. Bon, ceci étant dit, je suis ravi de voir que l’idée vous intéresse. Je ne sais pas encore où sera le rendez-vous avec Shabdak, elle ne l’a pas donné beaucoup de précisions, elle ne me connait sûrement pas assez pour savoir si je suis digne de confiance, je pense. Je vous tiens au courant.

Il écrivit rapidement une missive pour prévenir Shadbak de la réunion qui avait lieu entre les chefs morpokiens et pour l’inviter à se joindre à eux pour discuter de l’Union qui allait peut-être voir le jour entre les Ankh-Morpok et la révolte morbeline.

Foudre apparut miraculeusement derrière la porte, toujours aussi rapide. Il prit le pli et s’en fut le porter à sa maîtresse.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 03 déc. 2016 00:23

Shadbak s’éveilla de sa transe. Foudre attendait patiemment à côté de sa maîtresse, habitué à ces absences durant lesquelles elle entrait en communion avec le Dieu Triste. Les rumeurs de son retour s’amplifiaient, certains parlaient d’une armée en marche, de légions semant la mort sur leur passage. Tout cela était bien entendu faux ... pour l’instant, mais cela avait le mérite de rallier les morbelins à sa cause : elle était désormais à la tête d’une troupe comprenant une petite trentaine de morbelins, armés et équipés de la façon la plus hétéroclite qu’il soit ... c’était toujours un début !

Plissant les yeux pour s’habituer à la lumière environnante, elle pris le pli des mains de son coursier et le décacheta. C’était Mörwen qui l’informait de sa réunion avec les chefs des Ankh Morpok. Visiblement, la rencontre avait été fructueuse puisqu’ils avaient tous plus ou moins acceptés de rejoindre sa cause, non sans une méfiance certaine.

Grognant, la cheffe de guerre pris cinq morceaux de parchemins et rédigea une copie pour chaque intéressé :
Spoiler : :
Image
Elle apposa son sceau et tendit les plis à cinq morbelins, intimant à Foudre de rester avec elle pour se reposer.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 07 déc. 2016 19:15

@Disthene :

- Serpentine ! On remonte ! Je sais, ton familier a besoin de descendre pour apprendre et remonter c’est une perte de temps pour toi, déjà que tu as subi la pose des barbelés, tu te dis qu’une mission de plus, c’est trop. Mais c’est pour Morwën, une occasion de le revoir une dernière fois avant de descendre plus en profondeur.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 07 déc. 2016 19:17

N’ayant plus de nouvelles de Mörwen depuis sa dernière missive, Shadbak lui en écrivit une nouvelle, dont elle adressa copie aux chefs des Ankh :
Mörwen, Morpokiens

Où en êtes-vous dans le recrutement de mon armée ? N’oubliez pas que l’avenir de mon peuple est en partie entre vos mains ! Où en êtes-vous dans votre remontée des étages ? Tenez moi au courant au plus vite de votre position et de l’ampleur de vos effectifs.

Mörwen, je m’adresse plus particulièrement à toi, j’espère que tu as bien avancé dans le recrutement des troupes. Peu importe le nombre de guerriers que tu as déjà sous ton commandement, envoie les aux Extérieurs, mes éclaireurs viendront les prendre en charge.

Dès que vous serez tous prêts, rejoignez moi, je vous communiquerai ma position et Mörwen dirigera l’armée sous mon commandement.

Liberté !

Shadbak la Cruelle
Spoiler : :
HRP : J'ai pas trop le temps de refaire une jolie lettre comme avant, promis je change ça dès que j'ai du temps pour moi :mrgreen:
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Avatar de l’utilisateur
Le Boute-en-Train
Client régulier
Messages : 52
Inscription : 05 oct. 2016 10:02

Re: [Quête Officielle] Car rien n'est mauvais au début ...

Message par Le Boute-en-Train » 07 déc. 2016 19:21

@ Thenshirock :
Salutations Shadbak,

Bien que nous nos vues divergent sur quelques points, entre autre ton adversité pour Malkiar, les Ankh Morpok sont prêt à t’aider.
Nous autres, maudits du 4 ne pourrons pas prendre part à ta quête, mais Disthene, membre fondatrice de le Vouivre m’a demandé l’autorisation de vous rejoindre, autorisation que je me suis dépêché de lui donner!
Je crois savoir qu’une forme de malédiction pèse aussi sur notre amie Morwenn, et si ton combat se passe aux extérieurs, je crains qu’elle ne puisse malheureusement pas t’y rejoindre.
Les autres Ankh ont trop soif d’aventures et d’expériences, et se morfondent depuis déja trop longtemps dans les hauteurs. Et sont donc descendus. Jadina pourra peut etre te rejoindre en cours de route. Et Isenthal, s’il le souhaite.

Pour ma part, j’ai grand besoin de sommeil, et vais donc roupiller quelques semaines.
Bonne continuation.
Thenshirock le Rockeur
Chef adoré des Ankh

@Disthene :

Salutations Shadbak,

Comme le disait Verlaine ... euh non, comme le disait Thenshirock de sa plus belle plume (un poète pouet pouet), je vais monter là-haut, dans les plaines où le soleil darde ses rayons sur mes joues pales. A vrai dire, je en sais pas combien de nos membres vont grimper avec moi, mais nous serons au moins 3, voir 4 car j’ai convaincu Rintintin de se joindre à nous. Il est déjà sur place.

Je suis juste à l’étage en dessous. Je termine avec des Ankh de balayer des problèmes qui nous retiennent depuis la Veille -) Cela va aller au final assez vite !

Morwën je serai donc derrière toi lors de ta chevauchée à dos de lapin !

Disthene
Qui aime bien les quequettes.

@Ljuju - Archer Morbelin (Mörwen) :


Morwën tournait comme un lion en cage, ne prêtant pas attention aux missives qui s’entassaient près de lui. Il avait besoin de bouger. Plus le temps passait plus son besoin d’agir grandissait. De plus, son dieu lui demandait une somme incommensurable pour le monstre qu’il était. Trouvez mille brousoufs lorsqu’on est un humanoïde n’est déjà pas une mince affaire, alors pour un morbelin !
Il soupira, s’assit et lut une à une les plis qu’on lui avait fait parvenir. Il décida d’y répondre :
Chefs bien aimés, ô grande Shadbak,

Veuillez excusez la lenteur de ma réponse mais je ne savais que vous répondre.
Pour ma part, je ne puis remonter, je suis bloqué au pays des premier pas.
J’ai toutefois réussi à motiver un jeune Ankh-Morpok du nom d’Isenthal. Je suis certain que ses deux amis, Arkad et Khayst, l’accompagneront et se batteront à nos côtés. Il attend vos ordres.

Il m’avait semblé comprendre que deux autres groupes, Vaïn et ses compagnons et les trois Noob étaient prêts à se battre pour la Liberté. Mais j’ai entendu dire qu’ils étaient descendu dans les souterrains. Je vais voir avec eux ce qu’ils comptent faire et je te dirai ce qu’il en est, Shadbak.

Oui, j’ai conscience que l’avenir des Morbelins libres repose sur nos épaules. J’espère que nous saurons être à la hauteur de tes attentes.

Je serais ravi de monter à dos de lapin avec toi, Disthène.

Pour la Liberté,

Morwën Valthonis.
@Ljuju - Archer Morbelin (Mörwen) :

Le Maudit marchait, à la recherche de ses " semblables" . Il disait à qui voulait l’entendre :
Amis, quittez vos ouvrages, vos petites vies tranquilles.
N’avez-vous jamais souhaité atteindre la Liberté, la caresser et lui baiser les lèvres... et goutter ce qu’elle est : plus enivrante que toutes les liqueurs des nains, plus subtile que le vin elfique et que le parfum des fleurs les plus délicates, plus désirable que n’importe quelle chair.
Rejoignez l’armée morbeline et Shadbak la Cruelle. Aidez-nous à briser les chaînes qu’à mis Malkiar aux poignets et aux chevilles Peaux-Vertes. Aidez-nous à les libérer du joug de l’esclavage et rendre à ce grand peuple sa puissance d’antan.
Venez venger la mort des innocents dans cette lutte pour la Liberté.
Beaucoup sourcilliaient devant cet étrange morbelin aux yeux en amande, mais il fut bientôt suivit par un attroupement de morbelins qui scandait deux noms :
Shadbak ! Morwën ! Shadbak ! Morwën !
Deux noms qui n’arrivèrent jamais aux oreilles des dieux. Bah oui, ce sont des dieux ! Si Morwën avait été Kyroi de Balgur, peut-être que son dieu lui aurait prêté attention. Mais il n’était qu’un simple dinatotay (hyper pauvre en plus !).
Le Dieu Triste et Balgur mangeaient tranquillement des chips, regardant les humains jouer à la gueguerre.
Admin-Animateur des Souterrains. Une question, un problème technique, une requête d'animation ? Envoyez moi un MP sur le forum ou directement sur le jeu au pseudo suivant : Le Boute-en-Train
Répondre