Anomalie au Royaume des Ogres

Toutes les quêtes du jeu.
Avatar de l’utilisateur
Cook
Pilier
Messages : 667
Inscription : 10 juin 2004 13:27

Re: Anomalie au Royaume des Ogres

Message par Cook » 08 mars 2015 18:32

Glaviot : les interprétations sont par essences partiales, on fait avec les éléments dont on dispose :mrgreen:

vous parlez tous deux d'équilibre... mais de quel équilibre parlez vous? si vous parlez du même...

Je ne vois aucun équilibre dans nos souterrains... et n'en ai jamais vu...
Eclate tout sur son passage
Avatar de l’utilisateur
Essence Maléfique
Petit joueur
Messages : 22
Inscription : 29 mai 2014 21:16

Re: Anomalie au Royaume des Ogres

Message par Essence Maléfique » 10 mars 2015 13:53

L'ogre géant, le frère jumeau de feu Runo, vient de tomber. Avec lui, le Trésor. Pas moins de 1700 runes, des armes rares, des potions, des armures, des casques, tout un arsenal amassé au cours du temps...le Maître doit être furieux après cette bavure.

Car Bruno avait été imprudent. Trop sûr de lui, trop offensif, il avait foncé dans les troupes ennemies sans élaborer le moindre plan, sans coordonner ses frappes aux forces alliées...s'ensuivit une traque durant plusieurs heures, la bête agonisante ne sachant où se réfugier.

Aujourd'hui les Veilleurs festoient, mais il va de soi que le Maître ne laissera pas cet acte impuni. L'âme du monstre appartient au Souterrain, les fourmis arpentant les lieux doivent s'en rappeler... :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Kaïo
Pilier
Messages : 849
Inscription : 28 janv. 2006 21:34

Re: Anomalie au Royaume des Ogres

Message par Kaïo » 10 mars 2015 16:55

Le Commandeur fait une apparition dans l'auberge. La voix raillée, il s'adresse à son ami Pnarcarde :

"L'Equilibre mon petit, je l'ai cherché...des années durant...seul Pelindung, notre Dragon Sacré, aurait pu nous guider vers ce but ultime. Malheureusement, il a disparu. Bientôt le Lotus lui-même pourrait disparaître...et que restera-t-il ? Le Mal...? Malkiar en personne ??!"

Kaïo se déplace vers les Veilleurs présents, et d'un air dédaigneux :

"Les "nouveaux venus", ces envahisseurs qui se reproduisent à une vitesse inégalée..?"

Puis il se tourne vers Cook :

"Ou bien ces vieux croutons, résidus de la Main ?"

Sur ces derniers mots, le Chevalier s'accoude au comptoir. La dégaine molasse, comme fatigué des combats, il lève la main pour faire venir le tenancier, à qui il tend un vieux godet sale.
Répondre